© B. Collardey

Le CNM, ici encore en travaux, a été inauguré le 18 décembre et ouvert au trafic fret fin 2017, il sera accessible aux circulations voyageurs dans le courant de l’année 2018 avant une montée en puissance fin 2019.

Le contournement Nîmes – Montpellier en service

3 janvier 2018
- -
Par : B. Collardey

Dernière des trois réalisations de lignes à grande vitesse sur terrain SNCF au cours de l’année 2017, le contournement Nîmes – Montpellier (CNM), construit par le concessionnaire OC’Via, qui sera chargé de sa maintenance à partir de la base de Nîmes Sud qui a servi à sa construction, est désormais opérationnel. Il est identifié 834 au catalogue des lignes de SNCF Réseau. Cette opération a reçu le 10 novembre écoulé, l’autorisation de mise en exploitation commerciale (Amec). Dès lors, SNCF Réseau a pu prendre possession des installations et engager des mouvements destinés à la formation du personnel de conduite. Le 23 mars, la nouvelle sous-station de traction de la Castelle, à Lattes, était entrée en fonction avec télécommande par le central sous-stations de Lyon, qui agit déjà sur la LGV Méditerranée. Deux mois plus tard, celle existante de Biscarrat, à Jonquières-Saint-Vincent, était à son tour à même d’alimenter le CNM en 25 kV sur les 63 km de son parcours à travers le Gard et l’Hérault. En parallèle, la signalisation était mise en service (BAL avec préannonce et IPCS) ainsi que sur le raccordement fret, avec intervention du PCD de Nîmes Nord. Les essais en vitesse jusqu’à 242 km/h ont été réalisés à compter du 17 juillet jusqu’en septembre.
Au changement d’horaires 2018, intervenant le 10 décembre 2017, la SNCF a engagé une quarantaine de trains de fret pour la plupart issus de la ligne de rive droite du Rhône par le raccordement de Saint-Gervasy et quelques-uns en provenance de Marseille et du golfe de Fos circulant via Tarascon et empruntant le raccordement de Jonquières. Au-delà de Lattes, ils reprendront les voies de la transversale sud vers Narbonne, Perpignan, Toulouse et Bordeaux.
L’utilisation du CNM en trafic voyageurs est différée jusqu’en 2018 et coïncidera avec l’ouverture de la nouvelle gare de Montpellier-Sud-de-France. Elle ne concernera au début que deux TGV classiques et deux Ouigo terminus, la montée en charge du trafic étant prévue pour la fin 2019 avec la mise en exploitation de la gare nouvelle de correspondance TGV-TER de Nîmes – Manduel.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS