• © Bernard Vieu

    Assuré par l’automoteur 9637, le régional 5111 Aveiro - Sernada en gare de Macinhata. Noter le signal d’annonce de VL à 25 km/h. Comme on peut malheureusement le constater, les matériels du réseau à voie métrique sont particulièrement appréciés des tagueurs ! (9 septembre 2016).

  • © Bernard Vieu

    La curieuse station Jean Monnet, créée en 1985, dépourvue de BV mais dotée d’une originale couverture des quais et des voies (7 septembre 2016).

  • © Bernard Vieu

    La sortie côté Aveiro à Macinhata avec carré d’arrêt, signal d’annonce VL 10 km/h, signal d’exécution 25 km/h, signal lumineux de sortie S 4 (9 septembre 2016).

  • © Bernard Vieu

    Arrivée à Espinho Vouga à 17 h 01 du régional 5211 en UM d’automoteurs 9630 en provenance d’Oliveira de Azemeis (9 septembre 2016).

Les lignes à voie métrique au Portugal

2 janvier 2018
- -
Par : Bernard Vieu

Le Portugal a disposé jusque dans les années 80-90, dans sa partie nord, d’un réseau à voie métrique actif. Sur les 640 km restants, seuls quelque 80 km sont encore exploités. Ils se répartissent sur deux lignes dans une situation fragile mais possédant un potentiel de développement, notamment sur le plan touristique.

Le Portugal dispose actuellement d’un réseau ferroviaire principal établi en voie large de 1,668 m exploité majoritairement par les CP (Comboios de Portugal). Il avait été complété à la fin du XIXe et au début du XXe siècle par un réseau à voie métrique, exploité également par les CP à partir de 1947. Il était constitué de plusieurs lignes en grande majorité isolées entre elles. La charnière des décennies 1980 et 1990 a été fatale à la plupart. Les bouts de lignes résiduelles fermèrent la décennie suivante. Ces lignes se trouvaient dans la partie nord du pays.
• Au départ de Porto :
– la ligne de Povoa entre Porto Trindade et Famalicão via Povoa de Varzim (57,2 km), fermée le 28 avril 2001 de Porto à Senhora da Hora et le 24 février 2002 sur le restant du parcours ;
– la ligne de Guimaraes entre Porto Trindade et Fafe (80,6 km), en tronc commun avec la précédente jusqu’à Senhora da Hora (Km 3,8 km). Le tronc commun fut fermé le 28 avril 2001. La section Guimaraes – Fafe a été fermée en 1986 et le restant le 24 février 2002.
Une partie de ces deux lignes a été reconvertie par étapes en métro de Porto (écartement UIC). La première en ligne B en 2005-2006 jusqu’à Povoa de Varzim (ex-Km 27,9) et la seconde en ligne C, aux mêmes dates jusqu’à Ismai après l’ancienne gare de Castelo de Maia (ex-Km 14,2). Cette ex-ligne de Guimaraes a été convertie en écartement ibérique et électrifiée entre Lousado et Guimaraes (30 km) et rouverte le 19 janvier 2004.
• En antenne sur la ligne CP du Douro (Porto – Pocinho) remontant les rivières se jetant dans le Douro :
– la ligne de la Tamega entre Livraçao et Arco do Baulhe (51,5 km) via Amarante, fermée le 1er janvier 1990 entre Amarante et Arco do Baulhe et le 25 mars 2009 entre Livraçao et Amarante ;
– la ligne du Corgo entre Regua et Chaves (96,1 km) via Vila Réal, fermée le 1er janvier 1990 entre Vila Réal et Chaves et le 25 mars 2009 entre Regua et Vila Réal ;
– la ligne du Tua entre Tua et Bragança (133,8 km) via Mirandela ;
– la ligne du Sabor entre Pocinho et Duas Igrejas (105,3 km), fermée le 1er août 1988.
• Au sud-sud-est de Porto :
– la ligne de la Vouga entre Espinho et Viseu (140,6 km) via Sernada do Vouga (Km 61,6) avec une antenne de Sernada à Aveiro (34,6 km) ;
– la ligne du Dao entre Viseu et Santa Comba (49,2 km), fermée le 25 septembre 1988.
Depuis 1997, l’infrastructure des Chemins de fer portugais est gérée par Refer (Rede Ferroviaria Nacional). Cette entité est devenue le
1er juin 2015 Infraestructuras de Portugal SA (IP SA). Dans son dernier rapport d’activité en 2014 il est écrit qu’au 31 décembre 2014 il restait 640 km de ligne dont 528 km sans trafic. Les 112 km en activité se répartissant sur deux lignes survivantes, mais sérieusement amputées, avec un avenir incertain :
– la ligne du Tua, où seuls 16 km sont exploités entre Cachao et Carvalhais via Mirandela ;
– la ligne de la Vouga, réduite à 95,5 km (arrondis à 96 km), où le tronçon central entre Oliveira de Azemeis et Sernada do Vouga (28,9 km) est fermé au service commercial, ramenant l’exploitation à 66,6 km. La branche de Viseu n’existe plus.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS