© Th. Merle

Un ATER Bourgogne-Franche-Comté se met à quai en gare internationale de Vallorbe avant de rejoindre Frasne et Pontarlier (29 sept. 2017).

Jura : des relations régionales transfrontalières fragiles

3 décembre 2017
- -
Par : S. Meillasson

Alors que la liaison ferroviaire Pontarlier – Frasne – Vallorbe (un AR quotidien mis en place en 2012 dans le cadre d’une collaboration transfrontalière et assuré en ATER), un temps menacée, est maintenue, la pérennisation de la relation Neuchâtel – Frasne a nécessité, de son côté, de rediscuter les modalités de son financement (afin de compenser le manque de recettes de part et d’autre de la frontière) par les parties suisses et françaises. À terme cependant, les EF entendent ré­duire leur participation à cette prestation. Le canton de Neuchâtel et la région Bourgogne-Franche-Comté devront alors vraisemblablement s’impliquer davantage. La question du matériel se pose également. Les Colibri bifréquence arriveront en fin de vie en 2019 et il conviendra, à défaut d’engagement de la part du canton de Neuchâtel et de la région Bourgogne-Franche-Comté pour la commande de nouvelles rames, de les remplacer momentanément (jusqu’en 2022) par des Flirt France. Celles-ci sont normalement prévues pour le Léman-Express, mais l’une d’entre elles pourrait être provisoirement « dégagée » par les CFF, afin d’assurer la liaison Neuchâtel – Frasne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS