COMMANDE TEMPORAIREMENT INDISPONIBLE

Nos stocks de sont en cours de transfert dans un autre dépôt. Nous ne pourrons donc vous livrer avant début septembre. C’est pour cela qu’il est temporairement impossible d’ajouter ce contenu à votre panier. Nous vous invitons à commander la version numérique de ce produit, ou de revenir début septembre passer votre commande.

Merci de votre compréhension

  • © Marc Carémantrant

    Une Z 6400 à destination de Saint-Cloud franchit la Seine à Asnières (31 juillet 2013).

  • © Marc Carémantrant

    Intérieur d’une Z 6400 rénovée, (25 octobre 2005).

  • © Marc Carémantrant

    A Saint-Nom-la- Bretèche, la Z 6481/82, rame de la GCO, le jour de l’inauguration, (11 décembre 2004).

  • © Marc Carémantrant

    Intérieur très original dans les couleurs et les espaces de la Z 6483/84 (7 octobre 2004).

Île-de-France : le vent tourne pour les Z 6400

13 juin 2017
- -
Par : Marc Carémantrant

Ce matériel, apprécié en son temps pour son confort, son esthétique et sa fiabilité, aura conservé ses prérogatives jusqu’à l’an dernier. Mais l’arrivée du Francilien sur la banlieue Saint-Lazare commence à le faire vaciller. Les radiations, encore peu nombreuses cette année, vont s’accélérer par la suite pour ramener la série à un effectif symbolique en 2020.

L’année 2017 va marquer un tournant dans la carrière des automotrices Z 6400. La montée en puissance des rames du Francilien dans la banlieue de Paris- Saint-Lazare va entraîner vers la sortie cette mythique série d’automotrices.

Ces 75 rames seront commandées en deux vagues : 65 rames en mars 1973 puis 10 rames en juillet 1977. La première Z 6400 est livrée en mars 1976 et la dernière en mai 1979. Comme les Z 5300, chaque élément comporte quatre caisses, mais, pour gravir les rampes de 27 ‰ de la nouvelle ligne de l’aéroport de Roissy à laquelle elles sont destinées, la SNCF opte pour deux motrices encadrant deux remorques. Avec leurs huit moteurs, chaque rame a donc une puissance de 2 360 kW. Monocourant (25 kV, 50 Hz), chaque élément, long de 92,43 m, peut rouler à 120 km/h. Dernière automotrice construite en acier inoxydable par le consortium Carel-Fouché-Languepin-Alsthom, elle se démarque de ses prédécesseurs par une livrée plus seyante grâce au bleu au niveau des baies et à la bande jaune entre les phares.

Chaque caisse comporte trois portes d’accès de 1,30 m. Pour la première fois, ces portes sont bloquées en position de fermeture pendant la marche et, de ce fait, il n’y a pas de poignées-montoirs. L’équipement permet la conduite à agent seul (encore une première), y compris avec des écrans embarqués… qui ne seront cependant jamais opérationnels : la Z 6400 fonctionne donc avec l’EAS dit « tout au sol » (caméras et écrans). Le plancher des caisses est à 1,19 m au-dessus du niveau du rail. Il y aura donc deux sousséries selon les hauteurs de quai des gares à desservir : 32 éléments (Z 6401/02 à 6433/34, 6437/38, 6439/40, 6525/26 à 6549/50) ont un marchepied intermédiaire pour desservir les quais de 550 ou 920 mm ; les 43 autres éléments (Z 6435/36, 6441/42 à 6523/24) n’ont pas d’emmarchement et ne peuvent desservir que les quais de 1 200 ou 920 mm (cas des lignes de Versailles- Rive-Droite et Saint-Nomla- Bretèche).

Pour la première fois également, l’aménagement fait appel à des sièges individuels recouverts cependant du célèbre Texoïd marron. Chaque rame offre 364 places assises dont 72 en 1re classe (dans la motrice impaire) ainsi que 88 strapontins. Il y a quatre places de front en 1re (2 + 2) et cinq en 2de (2 + 3). Derrière chaque cabine se trouve un compartiment à bagages. Grâce à l’attelage automatique Scharfenberg qui les équipe, les Z 6400 peuvent circuler en UM 2.



Sur le même sujet

  • (c) L. Levert

    53 Coradia Continental pour DB Regio

    21 juin 2017 - Materiel

    Fin mars 2017, DB Regio a commandé à Alstom, pour un montant d’environ 300 millions d’euros, 53 automotrices électriques Coradia Continental, dont 26 à trois et cinq caisses pour une...

  • (c) Laurent Cousin/Haytham Pictures

    « Iris-320 » : la vigie des LGV remise à neuf

    20 juin 2017 - Materiel

    Chargé de la surveillance technique des voies à grande vitesse, ce TGV très particulier a repris l’an dernier du service après avoir subi une opération mi-vie. C’est à bord d’une...

  • © S. Meillasson

    La région Grand Est teste une nouvelle livrée

    17 juin 2017 - Materiel

    Les BB 26143 et BB 26148 arborent, à la demande de la région Grand Est, toutes deux (mais avec quelques nuances) une nouvelle livrée qui doit cependant être considérée comme...

  • © S. Meillasson

    Suisse : des nuages sur l’avenir des Re 4/4 II

    16 juin 2017 - Materiel

    CFF Cargo a procédé au garage de Re 4/4II (ou Re 420) début 2017. Cette mesure est d’abord imputable à SBB Cargo International, qui s’est également défait de Re 620,...

  • © M. Carémantrant

    Les rames MF 01 bientôt toutes livrées

    14 juin 2017 - Materiel

    Commandées à 172 exemplaires, les rames MF 01 du métro parisien sont désormais toutes livrées sur la ligne 9 Mairie- de-Montreuil - Pont-de- Sèvres. Elles sont finalement au nombre de...

  • © Ph.-E. Attal

    Les bons résultats de la navette autonome

    11 juin 2017 - Materiel

    Franc succès pour la navette autonome testée jusqu’au 7 avril entre les gares de Lyon et d’Austerlitz. Durant près de deux mois et demi d’expérimentation, les deux cabines en service...

7 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 13 juin 2017 19 h 11 min

    Les automotrices électriques Z 6400 ont été les dernières rames à caisse inox commandées par la SNCF. Elles sont mises en service à partir de mars 1976, et affectées aux service voyageurs de la banlieue Paris-Saint-Lazare. Commandées à 75 exemplaires, ces rames ont profondément modernisé le paysage ferroviaire du réseau Saint-Lazare en devenant parmi ses trains emblématiques. Elles sont constituées de quatre voitures: deux motrices avec cabine de conduite encadrant deux remorques. Durant les heures de pointe, les rames sont constituées de deux éléments soit huit caisses. Les Z6400 constituent la première génération de matériel équipée pour un agent seul. Depuis fin 2016, après l’arrivée de matériels Francilien supplémentaires, la réforme des Z 6400 a commencé en radiant les rames ayant parcouru le plus grand nombre de kilomètres ou celles présentant des problèmes de maintenance importants. Les 65 rames encore actives en 2017 circulent uniquement sur la ligne L du Transilien. Elles assurent tous les trains de Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite ou Saint-Nom-la-Bretèche et tous les trains de la GCO (Saint-Germain-en-Laye-Grande-Ceinture – Noisy-le-Roi ). Elles assurent aussi tout ou partie des missions Paris-Saint-Lazare – Maisons-Laffitte et Cergy-le-Haut. Encore une autre série de rames belles, robustes et courageuses de la SNCF refusant de disparaître définivement. On les salue tous avec remerciement et dédicace!

    Répondre
    • Benoit 14 juin 2017 14 h 55 min

      Je souhaiterais en préserver une et si possible de la GCO. Je coterais sur le soutiens d’un maximum de personnes. Merci d’avance.

      Répondre
  2. Güntürk Üstün 14 juin 2017 3 h 25 min

    Dignes, discrètes et dynamiques, les Z 6400 avec une carrière de 40 ans derrière elles sont l’un des porteurs de drapeau du réseau Transilien. Utilisant le terminus parisien Saint-Lazare comme la gare d’attache pendant une grande partie de leur existence, ces rames livrées entre 1976 et 1979 ont toujours été considérées comme une réussite technique par la plupart des experts ferroviaires. Avec l’arrivée du Francilien, ces jours-ci, ce n’est pas la brise douce et fraîche de la jeunesse et de la gloire qui caresse nos chères Z 6400, qui ont fait leur temps, mais l’orage dure et froid du vieillissement et de l’oubli.

    Répondre
  3. Güntürk Üstün 15 juin 2017 1 h 47 min

    Les 6400, véritables momonuments de fierté du réseau Transilien, ont quelque chose d’extrêmement énigmatique à cacher. Qu’est-ce qu’ils se cachent? Même la plupart de leurs conducteurs ne le savent pas certainement. Un historien du chemin de fer expérimenté devrait faire un livre sur eux.

    Répondre
  4. Güntürk Üstün 15 juin 2017 1 h 48 min

    Les 6400, véritables monuments de fierté du réseau Transilien, ont quelque chose d’extrêmement énigmatique à cacher. Qu’est-ce qu’ils se cachent? Même la plupart de leurs conducteurs ne le savent pas certainement. Un historien du chemin de fer expérimenté devrait faire un livre sur eux.

    Répondre
  5. Güntürk Üstün 15 juin 2017 1 h 55 min

    La fin de leur carrière impeccable et le début de leur radiation inévitable s’approche avec leur vitesse habituelle. Les Z 6400 sont des automotrices électriques de banlieue utilisées en région parisienne, sur le Transilien L au départ de la gare Saint-Lazare (pour la desserte de la banlieue ouest). Construites de 1976 à 1979, ces rames relativement fiables ont été repeintes du bleu d’origine aux couleurs Ile de France (bleu, blanc et rouge) et dernièrement aux couleurs Transilien (bleu marine). Sincères salutations à eux!

    Répondre
  6. Güntürk Üstün 15 juin 2017 2 h 05 min

    Assemblés par Carel-Fouché-Languepin / Alsthom à Aubevoye ( Eure) pour les motrices, et au Mans (Sarthe) pour les remorques, les Z 6400 de 4 caisses (M+2R+M), véritables monuments de fierté du réseau Transilien, ont quelque chose d’extrêmement énigmatique à cacher. Qu’est-ce qu’ils se cachent? Même la plupart de leurs conducteurs ne le savent pas certainement. Un historien du chemin de fer expérimenté devrait faire un livre detaillé sur eux.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS