fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

© B. Collardey

Après démolition de la rotonde, le seul vestige subsistant de l’ex-dépôt d’Annemasse est le bâtiment du levage attenant, conservé pour les bureaux de l’annexe traction (10 septembre 2017).

La rotonde du dépôt d’Annemasse a vécu

9 décembre 2017
- -
Par : B. Collardey

Du plus pur style PLM, à 15 places couvertes avec coupole centrale supprimée ultérieurement, et bâtiment de levage attenant côté Évian, cette rotonde était apparue dans la foulée de la construction du dépôt vers 1880 pour la desserte de l’étoile haut-savoyarde. Plus tard elle, a été complétée par un parc découvert rayonnant. Abandonnée depuis des décennies, délabrée et envahie par la végétation, elle n’a pas résisté aux démolisseurs ces derniers mois, qui l’ont abattue sans pitié, pour permettre l’extension de la gare au nord dans le cadre du projet international de la liaison Ceva.
Au cours de sa carrière, elle a abrité de nombreux types de lo­comotives vapeur : Bourbonnais, Mammouth, puis 230, 140, Consolidation 140 A, B et F, et, à la naissance de la SNCF, des 242 TC. Durant le conflit, des machines CFF des types C 4/5, C 5/6 ont été chargées des trains de ravitaillement pour la Suisse d’Ambérieu au Bouveret.
À partir de 1947, alors que les 242 TC ont été versées à Chambéry et que le nombre de 140 L diminue, le dépôt reçoit à leur place des Mikado 141 C, D, E, dont certaines seront transformées en 141 F. Fin 1953 voit l’affectation de 141 R fioul, dont le nombre grandit, ce qui entraîne la réduction des 141 E, F.
L’électrification en courant monophasé de la totalité des voies uniques Aix-les-Bains – Annemasse et La Roche-sur-Foron – Saint-Gervais s’accompagne de la pose de caténaires sur certaines des voies de la rotonde pour y remiser les machines prototypes CC 6051, 6052, BBB 6003 et un peu plus tard les CC 25001-25009. S’y ajoutent une brochette d’autorails FNC et un trio de diesels 040 DE. Durant la décennie 1960, les 141 R restent les seules en lice. Des U 150 X 5500 remplacent les FNC, mais des diesels BB 67000 et A1A-A1A 68000 de Chambéry grignotent le pain des 141 R.
L’électrification Bellegarde – Évian en deux étapes (1971-1972) condamne les 141 R et entraîne la mutation à Chambéry des engins électriques. L’activité de la rotonde prend alors fin après quelque 90 ans d’existence. Seul demeure en 2017 le bâtiment issu de l’époque PLM qui servait au levage des machines.



Sur le même sujet

  • © Ph.-E. Attal

    Pôle Austerlitz-Lyon-Bercy : premières pistes

    08 mai 2019 - Divers

    Après la concertation menée à l’automne sur l’amélioration des échanges sur le pôle Austerlitz-Lyon-Bercy, les premières pistes se dégagent. 511 avis ont été formulés en parallèle à des rencontres sur...

  • © F. Droisy

    Noël vapeur avec la 140 C 231

    03 février 2019 - Divers

    Le dimanche 16 décembre, l’Ajecta organisait un train du Père Noël entre Provins et Villiers-Saint-Georges. Il s’agissait du second train commercial assuré par la 140 C 231 après sa longue...

  • © Ph.-E. Attal

    Un immeuble chauffé grâce au métro

    07 janvier 2019 - Divers

    Il fait chaud dans le métro, c’est bien connu. Ce constat a donné des idées pour profiter d’une chaleur gratuite pouvant être utilisée de façon concrète. Une première expérimentation a...

  • © A. Grouillet

    Les 50 ans du Blonay-Chamby

    25 novembre 2018 - Divers

    Le chemin de fer-musée Blonay-Chamby est né en 1968, deux ans après la fermeture de la ligne par manque de voyageurs. Pour fêter dignement ses 50 ans, il vient d’organiser...

  • © Ph.-E. Attal

    Des visites exceptionnelles pour les 80 ans de la SNCF

    17 novembre 2018 - Divers

    On n’a pas tous les jours 80 ans. La SNCF a profité de cet anniversaire pour organiser des visites exceptionnelles lors des Journées du patrimoine. L’Île-de-France est arrivée largement en...

  • © Ph.-E. Attal

    Journées du patrimoine à la RATP

    05 novembre 2018 - Divers

    Comme chaque année, les Journées du patrimoine sont l’occasion de découvrir les sites insolites de la RATP. Au programme du cru 2018, la découverte du chantier de prolongement de la...

Une Commentaire

  1. Didier Chateau 13 décembre 2017 12 h 47 min

    Hélas, encore un pan de notre patrimoine ferroviaire qui disparaît…
    À croire qu’une volonté maligne veut éradiquer le moindre souvenir de la grandeur du Chemin de Fer en France…
    Je ne peux que le regretter.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS