fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © M. Carémantrant

    A Crisenoy le 23 septembre 2019, passage d’un train Ouigo (rame 769 en tête) reliant Marseille à Paris.

  • © M. Carémantrant

    C’est fini pour les TGV Sud-Est, les dernières rames affectées au réseau Nord ont quitté la scène en décembre. Ici une rame TGV SE 19 en gare de Valenciennes en attente de départ vers Paris (22 février 2017).

  • © M. Carémantrant

    Passage à Yerres d’un TGV pour Besançon assuré par la rame EuroDuplex 3 UA 4730 en livrée Lyria (24 août 2019).

SA 2020 : les mouvements dans le parc TGV

23 janvier 2020
- -
Par : Marc Carémantrant

Le service annuel 2020 est l’occasion de faire un tour d’horizon des transferts, livraisons, radiations et aménagements qui concernent les rames à grande vitesse.

C’est un événement international qui va déclencher une redistribution des cartes dans le parc des rames à grande vitesse. Pour ses relations franco-suisses, Lyria redimensionne sa flotte. La Suisse est desservie dès 1981 à l’ouverture du tronçon sud de la nouvelle LGV Paris-Sud-Est mais uniquement Genève avec les rames de base. Il faut attendre 1984 et la livraison des rames Sud-Est tricourant pour des liaisons avec Lausanne. Au SA 2012, les rames Sud-Est Ligne de cœur puis Lyria étant au terme de leur potentiel, Lyria prend à son compte les 19 rames TGV POS conçues à l’origine pour les dessertes franco-allemandes de la LGV Est-européenne. Elles prendront une livrée spécifique et auront quelques aménagements.
Au SA 2020, nouveau changement avec une nouvelle offre (voir RP 266) et un nouveau parc dédié. Lyria prend à son compte 15 rames EuroDuplex dites 3 UA type 4700. Pour la première fois, la desserte franco-suisse est assurée par des rames à deux niveaux. Enfin, pas tout à fait car depuis plusieurs années, certains trains étaient déjà couverts en rames deux niveaux série 200, 700 ou 4700. Avec des rames offrant 509 places contre 361 en POS, l’offre en places assises progresse de 12 %.
La nouvelle livrée extérieure, différente des POS, est appliquée progressivement depuis janvier (rame 4720) au technicentre industriel temporaire de Rennes La Janais. Le fond de caisse est en livrée carmillon SNCF mais on retrouve le rouge suisse sur la face avant, les portes d’accès et les flancs des motrices et de R 4 avec un marquage Lyria et France < > Suisse en nombre. Les aménagements ont été présentés mi-novembre. Nous y reviendrons. Toutes les rames 4718 à 4730 ont reçu la livrée Lyria ; les deux rames 4716 et 4717 troqueront leur livrée inOui d’ici à la mi-décembre.
Les rames 4701 à 4715 restent au parc SNCF pour assurer les dessertes Alleo France – Allemagne. Depuis l’année dernière, la livrée bleu et gris a été remplacée par la livrée carmillon et les attributs du service inOui.
Les rames POS retournent au parc SNCF. Depuis juillet, l’atelier d’Hellemmes leur pose la livrée carmillon, retire les spécificités Lyria des aménagements Lacroix et ajoute celles d’inOui. Rappelons que les rames du service inOui disposent a minima de prises de courant et du wifi. Une dizaine de rames étaient traitées mi-octobre (4402, 4403, 4410, 4412 à 4415, 4417) dont la 4402 qui conserve sur les motrices un marquage événementiel relatif au record du monde de vitesse sur rails de 2007.
Au SA 2020, ces rames sont transférées au Nord et à l’Est respectivement au nombre de 14 et cinq. On pourra les voir en roulement sur des trains intersecteurs type Lille – Nantes/Rennes ou Strasbourg – Rennes/Nantes. Mais sur le réseau nord, elles viendront surtout pour évincer les 19 rames du TGV SE encore présentes. Ces rames seront radiées. Le 15 décembre 2019 marque donc une date clé de la grande vitesse ferroviaire française avec la disparition de la totalité des rames de première génération.
L’arrivée des rames POS sur le Nord coïncide également avec la nouvelle grille de desserte TGV et TER des Hauts-de-France. Il y aura moins de TGV (77 allers-retours au lieu de 93) mais ils seront mieux positionnés.



Sur le même sujet

  • © M. Carémantrant

    La SNCF signe pour l’Espagne

    17 juin 2020 - Grande vitesse

    Lors de l’appel à mise en concurrence sur les liaisons à grande vitesse espagnoles fin 2019, parmi six candidats, la SNCF avait remporté l’un des lots. Après validation par l’autorité...

  • © Sébastien Salom-Gomis/SIPA/DICOM

    Urgences sanitaires à grande vitesse

    21 mai 2020 - Grande vitesse

    Face à la sévérité de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 et à la saturation des services hospitaliers d’urgence, des transferts de malades sont nécessaires, réalisés par...

  • © Y. Mer

    TGV Sud-Est : la fin d’un règne de quarante ans

    26 mars 2020 - Grande vitesse

    À l’image de Patrick, la motrice 01 photographiée pendant son tour d’honneur des centres de maintenance en février, les dernières rames TGV Sud-Est ont quitté la scène après 40 ans...

  • © Hyperloop One

    Hyperloop : et si on voyageait à 1000 km/h ?

    04 février 2020 - Grande vitesse

    Hyperloop, mode de transport terrestre à très haute vitesse imaginé par Elon Musk, a suscité l’engouement. Le projet est parfois controversé, avec en arrière-plan des questionnements sur sa pertinence en...

  • © M. Carémantrant

    Ouigo investit Lyon

    15 décembre 2019 - Grande vitesse

    L’offre à bas coût de la SNCF continue de tisser sa toile. À compter du 1er juin 2020, les trains Ouigo desserviront les gares de Lyon-Part-Dieu et Lyon-Perrache au départ...

  • © Ph.-E. Attal

    Thalys et Izy ont le vent en poupe

    15 novembre 2019 - Grande vitesse

    Les bonnes nouvelles se poursuivent pour Thalys qui a enregistré cet été une fréquentation record en hausse de 10 %. Les nouvelles offres entre les Pays-Bas et Marne-la-Vallée comme entre...

2 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 24 janvier 2020 19 h 29 min

    Comme c’était autrefois pour les locomotives à vapeur, les locomotives diesel-électriques et hydrauliques, les locomotives électriques, les locotracteurs, les unités multiples diesel et électriques; le temps douloureux et définitif des adieux est maintenant venu pour les TGV les plus âgés. Il faut saluer d’innombrables fois avec respect et passion ces rames exceptionnelles et révolutionnaires de la SNCF et de l’Europe!

  2. Güntürk Üstün 24 janvier 2020 23 h 31 min

    Les véhicules du matériel roulant motorisé et tracté, eux aussi, ont une durée de vie parfois courte parfois longue comme leurs cheminots. Quant aux TGV Sud-Est, ils ont eu la chance heureuse de pouvoir honorer les voies ferrées de France pendant plus de 35 ans en pleine fidelité exemplaire et fierté modeste.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS