fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © L. Battestini

    Les X 76827 et 76535 en UM sont aperçus à Saint-Bauzély (Gard) sur l’Intercités 15947 en provenance de Clermont-Ferrand et à destination de Nîmes (7 août 2017).

  • © J.-C. Mons

    l’X 76603/604, 100e rame AGC qui a reçu un pelliculage spécifique pour la circonstance, démarre de Dammartin-Juilly-Saint-Mard (Seine-et-Marne) dans le cadre d’une relation Paris - Laon (10 octobre 2008).

  • © Ph. Gourgues

    après avoir marqué l’arrêt à Chaumont, l’X 76708 poursuit sa route en direction de Chalindrey. Il est vu un peu avant Luzy-sur-Marne (30 octobre 2016).

La grande série des AGC – Les diesels : les X 76500 (1re partie)

13 octobre 2020
- -
Par : Bernard Collardey

Depuis le début des années 2000, afin de renouveler le matériel TER et de répondre aux demandes spécifiques des régions et à l’augmentation du trafic, la SNCF se tourne vers une nouvelle gamme d’éléments automoteurs articulés et climatisés, les autorails à grande capacité (AGC) de Bombardier. Dans cette première partie de notre dossier, nous allons traiter des X 76500.

Pour renouveler le parc d’autorails et d’automotrices destinés au trafic TER en liaison avec les régions, la SNCF s’était d’abord enrichie à compter de 1997 de 117 éléments X 72500 bi et tricaisses et de 312 X 73500 monocaisses. Devant la forte progression du trafic de l’espèce, les besoins justifient l’engagement d’une nouvelle gamme d’éléments automoteurs articulés climatisés, plus capacitaires, livrés par la firme Bombardier. Les commandes mandatées par les différentes régions de province qui choisissent les aménagements intérieurs se déclinent en quatre versions immatriculées :
– X 76500 au nombre de 163 pour le type diesel à trois et quatre caisses qui est le seul à être classé dans la catégorie autorails ;
– B 81500 au nombre de 185 pour le type bimode diesel/électrique (BGC) apte à circuler sous caténaire 1,5 kV, produit en trois et quatre caisses ;
– B 82500 au nombre de 141 pour le type bimode diesel/électrique bicourant sous 1,5 et 25 kV à quatre caisses (BiBi) ;
– Z 27500 électriques bicourant 1,5/25 kV au nombre de 211 à trois et quatre caisses (ZGC).
Ces trois dernières versions entrent dans la catégorie des automotrices.
Leur motorisation porte sur une puissance de 1 324 kW en version diesel avec moteur MAN et 1 900 kW en électrique, leur permettant de rouler à 160 km/h au plus, avec de bonnes accélérations. Elles sont couplables jusqu’à un maximum de trois éléments entre eux pour les B 81500 avec les B 82500, les B 81500 avec les Z 27500 sous 1,5 kV.
Leur livraison a débuté en 2004 avec les éléments bimodes B 81501/81502 à Toulouse le 6 février pour Midi-Pyrénées et X 76501/76502 le 11 mars à Longueau pour Picardie, puis les sorties d’usine ont porté en simultanéité sur ces deux catégories et les Z 27500. La mise à disposition des B 82500, qui a constitué le lot passe-partout de la catégorie B 82500, a démarré au mois d’août 2007 et s’est achevée le 20 juin 2011 avec les B 82769/82770, 82771/82772 à Calais pour le Nord-Pas-de-Calais, ultimes engins de la gamme AGC.
Depuis le parc s’est enrichi de la gamme des Régiolis B 83500, 84500 et B 85000 pour les liaisons Intercités. Dans certains cas la percée de ces derniers matériels incarnant le renouveau des TER a modifié la structure du service confié aux AGC tout comme les fermetures de ligne dans plusieurs régions.
Alors que les plus âgés voguent vers leurs 15 ans, les 700 unités qui donnent globalement satisfaction pour leur fiabilité et leur confort sauf sur voies à armement médiocre, ainsi qu’au-dessus de 140 km/h, ont déjà une grande décennie de service derrière elles. Cela nous fournit l’occasion de faire un point sur la situation de chaque version, en commençant par les X 76500 qui peuvent accueillir de 136 à 160 voyageurs pour un élément trois caisses avec accélération de 0,66 m/s2, de 196 à 220 pour un élément quatre caisses avec accélération de 0,52 m/s2.

Les X 76500 à motorisation thermique

Les éléments X 76500 commencent à apparaître au printemps 2004 en formation tricaisse pour ce qui est des dotations commandées par la Picardie (24), le Nord-Pas-de-Calais (15), la Basse et la Haute-Normandie (14 et quatre) l’Alsace (22), la Lorraine (neuf) et l’Auvergne (22) avec positionnement dans les centres de gérance de Longueau, Caen, Strasbourg et Lyon-Vaise.
En 2005, Marseille reçoit ses huit rames acquises par la région Paca.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS