fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

Système antiterrorisme en gare de Paris-Nord avec portiques pour les accès aux Thalys (11 janvier 2016). (c) MARC CARÉMANTRANT

Sécurité, contrôle, rentabilisation : les nouvelles façons de voyager

4 avril 2016
- -
Par : MARC CARÉMANTRANT

La lutte contre le terrorisme, contre la fraude et la recherche de meilleurs taux de remplissage des trains modifient les conditions de voyage des usagers de la SNCF sur les relations TGV comme sur le réseau francilien.

Tout a commencé au lendemain de l’attentat du Thalys reliant Bruxelles à Paris du 21 août 2015. Le gouvernement français a pressé la SNCF de mettre en place un système de détection des armes sur les passagers et dans leurs bagages. Inutile d’aller très loin pour la réflexion : le modèle aérien s’est vite imposé. C’est même le fournisseur des aéroports qui a équipé les gares de Paris-Nord et de Lille-Europe. Plus exactement, les quais des voies 7-8 et 9-10 dans la gare parisienne et le hall 1 de la capitale nordiste. Depuis le 20 décembre 2015, l’accès aux trains Thalys (25 quotidiens au départ de Paris) nécessite de se soumettre à ce contrôle… en arrivant de 20 à 30 min avant le départ, comme pour Eurostar. Les voyageurs passent individuellement sous un portique, tandis que leurs bagages passent aux rayons X d’un scanner.

Quatre entrées sont disponibles pour assurer le contrôle et le départ à l’heure des trains. Ensuite, le contrôle des billets est assuré à la porte d’accès comme cela se réalisait déjà auparavant pour Thalys. La France, traumatisée par l’année 2015, a réagi vite. Il n’en est pas de même dans les autres pays européens desservis par Thalys. La Belgique va s’engager dans le même processus, les Pays-Bas s’interrogent encore et l’Allemagne est carrément hostile. Pour le moment, la SNCF n’envisage pas de développer ce type d’installations. L’impact sur la ponctualité au départ semble réel. À ce jour, seule l’Espagne a développé des portiques pour ses trains à grande vitesse… ce qui ne traite pas les menaces sur les trains de banlieue dans lesquels ont eu lieu les attentats de Madrid Atocha. En France, dans un rapport récent sur ce thème, les parlementaires ne préconisent pas de développer ce type de portiques fixes au coût élevé, mais recommandent l’emploi de portiques déplaçables pour assurer des contrôles aléatoires.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS