fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
  • © G. Pourageaux

    Vue sur les emprises de la gare Besançon-Viotte (9 février 2015).

  • © DR/Photorail

    La ligne de Belfort à Besançon suit la vallée du Doubs et son canal comme ici près de Clerval. Ce train Strasbourg - Lyon roule en direction de Besançon (10 juin 2009).

  • © DR/Photorail

    Cohabitation d’autorails ABJ et De Dietrich sous la rotonde G du dépôt de Besançon.

Besançon. Histoire d’un carrefour ferroviaire franc-comtois

17 janvier 2022
- -
Par : Bernard Collardey

Le chemin de fer arrive en 1856 à Besançon qui deviendra une étoile ferroviaire exploitée par la Compagnie du PLM. Après la Seconde Guerre mondiale, la ville dotée d’une nouvelle gare retrouve son trafic voyageurs et marchandises. L’électrification du complexe bisontin est réalisée tardivement dans les années 70. Raccordée à la LGV Rhin-Rhône, Besançon-Viotte est aujourd’hui au cœur d’un dynamique réseau TER.

Patrie de l’horlogerie et du textile, forte d’un patrimoine historique et culturel, la ville bisontine, entourée de sept collines toutes fortifiées par Vauban, est lovée dans une boucle du Doubs, formant un fer à cheval dominé par une citadelle, datant du XVIIe siècle et abritant un musée et un zoo. Siège de garnisons militaires et ville universitaire, la préfecture du Doubs est limitrophe de la Suisse. Labellisé ville verte où il fait bon vivre, Besançon compte actuellement 117000 habitants et est intégré à la région Bourgogne- Franche-Comté. Sublimée par sa cathédrale Saint-Jean possédant une horloge astronomique unique à 70 cadrans indiquant le lever et le coucher de soleil, les marées dans les ports français ainsi que les éclipses de soleil, les quais du Doubs, la porte Noire, le palais Granvelle, les musées des Beaux-Arts et de l’Archéologie, c’est aujourd’hui une cité tournée vers l’avenir avec le développement des domaines de la micromécanique, des microtechniques et du génie biomédical.

Le rail est apparu en 1856 en provenance de Dijon et s’est développé les années suivantes à la fois vers l’est et le sud de la France, ainsi que dans le massif jurassien.

Après guerre, le chemin de fer s’adapte à la reprise économique En 1944, l’état désastreux du matériel ferroviaire et les dommages en ligne ne permettent pas de reprendre un début d’exploitation avant le 27 septembre depuis Dijon après réparation du pont de Saône à Auxonne, en novembre en direction de Lyon via Dôle, Mouchard.

 

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Rail Passion n°291

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 18 janvier 2022 0 h 14 min

    Par une caresse de bonne chance, à Besançon, la dominante alternative à la route est le chemin de fer.
    La ville est desservie par la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône depuis fin 2011, les rames TGV desservant principalement la gare TGV Besançon Franche-Comté située en périphérie mais aussi la gare Besançon-Viotte proche du centre-ville.
    La ligne ferroviaire reliant les deux gares est également utilisée par les TER assurant un service de navette.
    L’ouverture de la première branche de la LGV Rhin-Rhône, la branche Est, a permis de raccourcir sensiblement les temps de trajet vers Paris, Lyon et Strasbourg. Via cette ligne, Besançon bénéficie également de liaisons directes avec, entre autres, Francfort-sur-le-Main, Fribourg-en-Brisgau, Lille, Luxembourg, Marseille et Montpellier.
    Les branches ouest (entre Genlis et la LGV sud-est) et sud (entre Dole et Bourg-en-Bresse) sont en projet.
    La desserte TGV est complétée par des lignes TER vers Belfort et Montbéliard, vers Dole et Dijon, vers Morteau et la Suisse, ainsi que vers Lons-le-Saunier, Bourg-en-Bresse et Lyon.
    Les liaisons régionales s’effectuent depuis les gares de Besançon-Viotte et Besançon-Mouillère.
    Carrément un carrefour ferroviaire majeur cette charmante capitale de la région historique et culturelle de Franche-Comté, en effet!

Laisser un commentaire

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS