© B. Collardey

Après démolition de la rotonde, le seul vestige subsistant de l’ex-dépôt d’Annemasse est le bâtiment du levage attenant, conservé pour les bureaux de l’annexe traction (10 septembre 2017).

La rotonde du dépôt d’Annemasse a vécu

9 décembre 2017
- -
Par : B. Collardey

Du plus pur style PLM, à 15 places couvertes avec coupole centrale supprimée ultérieurement, et bâtiment de levage attenant côté Évian, cette rotonde était apparue dans la foulée de la construction du dépôt vers 1880 pour la desserte de l’étoile haut-savoyarde. Plus tard elle, a été complétée par un parc découvert rayonnant. Abandonnée depuis des décennies, délabrée et envahie par la végétation, elle n’a pas résisté aux démolisseurs ces derniers mois, qui l’ont abattue sans pitié, pour permettre l’extension de la gare au nord dans le cadre du projet international de la liaison Ceva.
Au cours de sa carrière, elle a abrité de nombreux types de lo­comotives vapeur : Bourbonnais, Mammouth, puis 230, 140, Consolidation 140 A, B et F, et, à la naissance de la SNCF, des 242 TC. Durant le conflit, des machines CFF des types C 4/5, C 5/6 ont été chargées des trains de ravitaillement pour la Suisse d’Ambérieu au Bouveret.
À partir de 1947, alors que les 242 TC ont été versées à Chambéry et que le nombre de 140 L diminue, le dépôt reçoit à leur place des Mikado 141 C, D, E, dont certaines seront transformées en 141 F. Fin 1953 voit l’affectation de 141 R fioul, dont le nombre grandit, ce qui entraîne la réduction des 141 E, F.
L’électrification en courant monophasé de la totalité des voies uniques Aix-les-Bains – Annemasse et La Roche-sur-Foron – Saint-Gervais s’accompagne de la pose de caténaires sur certaines des voies de la rotonde pour y remiser les machines prototypes CC 6051, 6052, BBB 6003 et un peu plus tard les CC 25001-25009. S’y ajoutent une brochette d’autorails FNC et un trio de diesels 040 DE. Durant la décennie 1960, les 141 R restent les seules en lice. Des U 150 X 5500 remplacent les FNC, mais des diesels BB 67000 et A1A-A1A 68000 de Chambéry grignotent le pain des 141 R.
L’électrification Bellegarde – Évian en deux étapes (1971-1972) condamne les 141 R et entraîne la mutation à Chambéry des engins électriques. L’activité de la rotonde prend alors fin après quelque 90 ans d’existence. Seul demeure en 2017 le bâtiment issu de l’époque PLM qui servait au levage des machines.



Sur le même sujet

  • © SP

    L’APS appliquée à la route

    18 février 2018 - Divers

    L’alimentation par le sol développée par Alstom pour le tramway pourrait connaître de nouvelles applications. Le 17 novembre à Göteborg, en Suède, Alstom a présenté en partenariat avec Volvo un...

  • © G. Rannou/Coll. Y. Broncard

    Les 100 trains qui ont changé la France

    14 janvier 2018 - Divers

    L’odyssée du chemin de fer en France est loin d’être terminée, y ont participé et y participent encore, aussi légitimes les uns que les autres, des trains de toutes natures,...

  • (c) Pierre-Louis Espinasse

    Concours Photo : palmarès et présentation des photographes

    26 octobre 2017 - Divers

    Après trois mois de concours et deux grandes étapes (envoi des candidatures et sélection des 10 meilleures par le jury, puis vote des internautes sur Facebook), le Grand Concours photo...

Une Commentaire

  1. Didier Chateau 13 décembre 2017 12 h 47 min

    Hélas, encore un pan de notre patrimoine ferroviaire qui disparaît…
    À croire qu’une volonté maligne veut éradiquer le moindre souvenir de la grandeur du Chemin de Fer en France…
    Je ne peux que le regretter.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS