Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © B. Vieu

    Julia Labetoulle, chef de gare du jour, raconte aux visiteurs l’histoire du Réseau Breton et de l’association Les Amis du Chemin de fer de Bon-Repos. À l’arrière-plan, l’autorail De Dion X 206 datant de 1948 et la voiture B72 d’origine suisse.

  • © S. Bourcier

    Le terminus du train sera situé à proximité de l’abbaye de Bon-Repos (XIIe s.), haut lieu breton de tourisme et de festivités.

  • © B. Vieu

    L’actuel terminus de la balade sur la voie de 0,60 installée sur la voie métrique originelle. En contrebas, la route départementale 2164 avec, à sa gauche, la plate-forme de la future ligne, qui, une fois ouverte, entraînera l’abandon de ce parcours à voie métrique et la transformation de la halte de Bon-Repos en gîte ferroviaire.

1967-2017, la voie métrique ressuscitée en Bretagne

1 février 2018
- -
Par : Bernard Vieu

Cinquante ans après la fermeture définitive du Réseau Breton, réseau à voie métrique, une association a redonné vie, à l’initiative d’un couple de passionnés, à un tronçon de ligne dans les Côtes-d’Armor et y fait circuler un train touristique. Bienvenue chez les Amis du Chemin de fer de Bon-Repos !

Il y a cinquante ans, le 30 septembre 1967, les toutes dernières lignes à voie métrique du Réseau Breton fermaient. Depuis des années, Christian Labetoulle et son épouse Julia caressaient le projet audacieux de ressusciter un bout de ce réseau ferré. En 2007, un projet fut présenté à Guiscriff sur l’ancienne ligne Carhaix – Rosporden, mais il n’y eut pas de suite. Téméraire, le couple prospecta d’autres sections de lignes susceptibles d’être reconstruites. En 2010, il put racheter, dans les Côtes- d’Armor, le bâtiment de la halte de Bon-Repos (ancienne ligne Carhaix – Loudéac), à proximité immédiate de l’abbaye cistercienne de Bon-Repos datant du XIIe siècle. L’aventure commençait… l’objectif étant de relier la halte de Bon-Repos et Gouarec (à 4,1 km), où subsistent les bâtiments de la gare. Le projet a séduit les collectivités locales qui virent là un attrait touristique indéniable en Centre Bretagne. Débroussaillage des abords de la gare et de la plateforme, pose des premiers mètres de voies fin 2011, arrivée des premiers wagons… 2015 fut une année riche en nouveautés avec l’arrivée, en avril, de l’emblématique autorail De Dion OC2 n° X 206 de 1948, qui avait circulé sur le Réseau Breton jusqu’à la fermeture des lignes. Plusieurs années ont été nécessaires pour le remettre en état de fonction­nement car, outre une réhabilitation de la caisse, il fallut l’équiper d’un moteur et d’une boîte de vitesses. Cette même année, le wagon couvert ex-Blanc Argent (BA) n° K 249 a été restauré : la boiserie de la caisse a été intégralement remplacée, et les fers, entièrement décapés et repeints. Mais le grand événement fut la mise en service le 8 mai, sur 800 m, d’un train touristique en voie de 0,60 provisoire (posée sur la voie métrique originelle) en attendant le futur train touristique à voie métrique, baptisé le Chemin de fer de Bon-Repos (CFBR). Ce train provisoire est formé de trois baladeuses (12 places chacune), tractées par l’un des trois locotracteurs Diéma restaurés et provenant d’une tourbière d’Irlande. À l’entrée du site, on achète son billet dans la caisse d’une ancienne voiture du Réseau Breton, l’ABDf 61, récupérée dans chez un particulier !



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS