Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © A. Grouillet

    La 3 est la seule locomotive à vapeur circulant ce jour ; c’est une HG 3/4, mixte adhésion/crémaillère ex-Brig-Furka-Disentis Bahn (DFB) construite par SLM en 1914.

  • © A. Grouillet

    La 81, ex-RhB et vedette du festival, vient de quitter la gare de Blonay, on la voit ici assurer le train 29 Blonay - Chaulin via la bifurcation.

  • © A. Grouillet

    La BCFe 4/4 11 (plus tard ABDe 4/4) fait partie de la série « 7 à 20 » du MOB, série de véhicules acquis par ce réseau auprès d’Alioth et SIG et qui se justifient par l’augmentation du trafic dû à la jonction de ce réseau avec celui du BLS à Zweisimmen, la 11 est revendue au BC en 2000 (photos 15 septembre 2018).

Méga Festival Bernina sur le Blonay – Chamby

25 décembre 2018
- -
Par : André Grouillet

Pour ses 50 ans, ce chemin de fer, qui a fait revivre une ligne du canton de Vaud fermée en 1966, a organisé toute une série de manifestations en ligne, avec pour vedette une locomotive de 1916 ex-Bernina.

En 1901 sont créés, dans le canton de Vaud suisse, les Chemins de fer électriques veveysans (CEV) par fusion entre les compagnies Vevey – Blonay – Chamby et Vevey – Châtel-Saint-Denis, qui présentent deux projets à voie métrique électrifiée en 900 V DC très voisins. La ligne Vevey – Chamby est inaugurée l’année suivante. Deux ans plus tard, ce sera au tour de la ligne Saint-Légier – Châtel-Saint-Denis. Puis, en 1911, Blonay sera reliée à la station des Pléiades par une voie ayant sensiblement les mêmes caractéristiques, mais avec une crémaillère en plus.
Toutefois, dès les premières années de fonctionnement, les CEV notent que si les voyageurs sont bien au rendez-vous sur Vevey – Blonay – Les Pléiades, le compte n’y est pas entre Blonay et Chamby malgré la connexion, en gare de Chamby, avec le MOB (Montreux-Oberland-Bernois). La situation ne s’améliorant pas, cette section est fermée au trafic voyageur en 1966. Le MOB tente bien de la remettre en service en 1998 avec du matériel moderne, mais l’activité commerciale cesse définitivement deux ans plus tard.
Toute activité cesse sur la ligne Blonay – Chamby ? Non, car dès sa fermeture, des passionnés pensent à préserver l’infrastructure afin d’y faire circuler des trains touristiques à l’image de ce qui se fait en Grande-Bretagne avec succès depuis des années. Car la ligne ne manque pas d’atouts ; de Blonay à Chamby, elle serpente en terrain montagneux sur 3 km qui regroupent forte rampe, passage en corniche, viaduc, tunnel… le tout dominant le lac Léman. Et les alentours se révèlent comme un réservoir à la fois d’utilisateurs potentiels et de bénévoles capables de donner de leur temps pour acquérir, restaurer et conduire les trains. Une première automotrice est acquise début 1967 et, peu après, une locomotive à vapeur ; ces engins circulent pour la première fois le 1er juillet. Dès lors, environ 80 « cheminots » sont rassemblés (ils sont une bonne centaine de bénévoles aujourd’hui) et un petit groupe d’amateurs va entamer les démarches administratives afin de constituer une société coopérative pour assurer l’administration et l’exploitation de la ligne et une association de soutien qui regroupe les membres. Le feu vert est donné en 1968 par les autorités cantonales (pour l’exploitation de la ligne) et par l’Office fédéral des transports (l’organe de contrôle). Le nouveau chemin de fer touristique Blonay – Chamby (BC) peut alors acheter du matériel radié (présentant un intérêt pour le chemin de fer en général) un peu partout en Suisse (et un peu aussi ailleurs), le stocker au dépôt-atelier de Chaulin (sur la ligne, près de Chamby, et créé pour la circonstance) dans le but de le remettre ou de le conserver en état de marche et, surtout, de le faire rouler. Ce dépôt est considéré aujourd’hui comme ayant l’une des plus belles collections de matériels à voie métrique.
Le chemin de fer touristique est inauguré le 20 juillet 1968 et, le premier week-end, 2 900 personnes sont transportées, nombre qui monte à environ 20 000 pour la saison entière ! Depuis cette date, le succès ne se dément pas et, chaque année de mai à octobre, les week-ends voient défiler des engins historiques qui sentent bon la vapeur et l’huile chaude, qui utilisent des voitures dont les fenêtres s’ouvrent et qui sont équipées de plateformes d’extrémités où il fait bon humer l’air frais… les saisons passent et le chemin de fer-musée suscite toujours le même intérêt.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS