fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© B. Collardey

La façade du bâtiment du technicentre côté Paris, avec les voies et la caténaire posées (25 juin 2019).

Le futur TC Normandie prend forme à Sotteville

9 octobre 2019
- -
Par : B. Collardey

En plein cœur du triage de Sotteville, SNCF Réseau érige actuellement un vaste atelier destiné à assurer la maintenance du parc des 40 rames Omneo Premium Z 56600 qui vont couvrir les IC Paris – Rouen – Le Havre, Paris – Caen – Cherbourg et Paris – Trouville-Deauville à compter de 2020. Ce matériel se substituera aux rames Corail, V2N et VO2N avec BB 15000, 26000, jusqu’ici entretenues par le plateau d’entretien de Clichy-Levallois, aux portes de Saint-Lazare, dont les installations obsolètes étaient source de retards lors des mises à quai, provoquant la vindicte de la clientèle. D’un coût total de 63 millions d’euros – dont 55 pour la région Normandie, qui assurera dès 2020 la gouvernance des IC normands en plus des TER, 9 pour SNCF Réseau et 0,5 pour la Métropole de Rouen –, le bâtiment, accessible par la route, a été construit sur un emplacement décaissé de 1,55 m, par rapport au niveau naturel. Son accès ferroviaire sera assuré par la voie de circulation centrale tracée au centre du triage et raccordée côté Rouen aux voies principales Paris – Le Havre.
Outre un bloc bureaux, le hall principal recouvre sept voies dont deux pour les équipements TER de 72 m et cinq pour les rames IC de 135 m, avec tour en fosse pour le reprofilage des essieux et passerelles de visite des pantographes en toiture à 3,63 m. Prévu pour employer 150 à 200 techniciens dont une cinquantaine seront embauchés localement, il sera opérationnel en totalité dès le début 2020, contribuant à améliorer la ponctualité du trafic, appelé à connaître une forte poussée. De plus, il pérennise la vocation cheminote du site, occupé par le chemin de fer dès le xixe siècle.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 12 octobre 2019 2 h 02 min

    Bonne nouvelle! Grâce à l’auteur expérimenté et talentueux [Bernard Collardey], on est au courant qu’il n’y a pas que le visage brumeux de la mort aux alentours du triage de Sotteville (le cimetière notoire du matériel roulant feraillé de la “SNCF Mobilités” dans le coin) mais aussi celui de l’espoir et de la vie lumineux (le nouveau grandiose technicentre-“SNCF Réseau” en pleine construction dont l’ouverture prévue pour le début de l’an prochain). Avec ce centre de maintenance récent qui prendra en charge tous les trains de voyageurs circulant entre Paris et la Normandie, Sotteville-lès-Rouen, couramment appelée Sotteville, nous fait rappeler de nouveau qu’elle est l’une des communes ferroviaires indispensables du pays.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS