fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Marc Carémantrant

Au Creusot-Montceau-Montchanin, passage de l’UM des TGV Duplex 324 et 258 engagés sur un train Paris - Marseille au niveau de l’ouvrage de franchissement de la LGV qui serait récupéré pour les liaisons TER (13 février 2017).

VFCEA : une future grande transversale

24 avril 2017
- -
Par : Marc Carémantrant

Longue de 161 km, la ligne Nevers – Chagny constitue l’un des maillons de la transversale Nantes – Dijon. Un projet vise à l’électrifier, à la moderniser et à la mettre au gabarit fret GB 1 avec un double objectif : d’une part, améliorer les relations TGV et TER, et, d’autre part, créer une nouvelle liaison fret entre la façade atlantique et l’Europe centrale.

VFCEA : sous ce sigle méconnu se cache la voie ferrée Centre- Europe – Atlantique. C’est un projet soutenu par l’État, la région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Réseau qui vise à moderniser la ligne reliant Nevers à Chagny pour améliorer les relations voyageurs tant TER que TGV et de créer un itinéraire alternatif au transport de marchandises entre la façade atlantique et l’Europe centrale et rhénane. Alors que les études préliminaires se sont déroulées en 2013-2014, un débat public a été organisé du 15 décembre 2016 au 20 mars 2017. À l’issue de celui-ci et des recommandations formulées par la commission, SNCF Réseau, maître d’ouvrage, décidera de poursuivre ou d’arrêter ce projet.

La modernisation de la ligne repose pour l’essentiel en une électrification sous caténaire monophasée 25 kV 50 Hz et la construction de deux nouvelles sous-stations à Sémelay et Montchanin pour alimenter cette ligne entre Decize et Chagny ; la première partie, entre Nevers et Decize, étant alimentée par la sous-station existante de Garchizy, au nord de Nevers.

Sur les 40 ouvrages d’art que compte cette ligne, une vingtaine seront à adapter à la fois au gabarit de l’électrification mais aussi au gabarit GB 1 du transport de conteneurs internationaux. Ici, la hauteur des ouvrages les plus bas est à 4,35 m. Pour l’électrification, il faut 5,74 m mais pour le fret, l’Europe demande 6 m. Selon les cas, il y aura abaissement de la plateforme, rehaussement du tablier ou reconstruction. Alors les conteneurs internationaux larges de 2,438 m et hauts de 2,896 m pourront circuler sans encombre. Il restera à traiter le tunnel du Creusot (930 m de long) : la solution technique n’est pas encore retenue, mais il s’agira sans doute d’un abaissement de la plateforme. Le plancher de la voie sera adapté, si nécessaire, à une charge par essieu de 22,5 t.



Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Gunturk Ustun 24 avril 2017 14 h 45 min

    Ses études préliminaires débutées dès 2013-2014, le projet de Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA) prévoit la modernisation de la ligne existante entre Nevers et Chagny et son raccordement à la LGV Paris-Sud-Est en gare du Creusot-Montceau-Montchanin TGV. Il permettra d’améliorer l’offre de transport pour les marchandises et les voyageurs en modernisant 160 km de double voie existante entre Nevers et Chagny, en créant un raccordement à la LGV Paris-Sud-Est d’environ 5 km et en implantant une halte TER au droit de la gare du Creusot-Montceau-Montchanin TGV. SNCF Réseau, le maître d’ouvrage, prendra sa décision début 2018 à partir des conclusions du débat public.

  2. Tchaidjian Philippe 26 avril 2017 12 h 36 min

    Eh oui, vu de loin, on pourrait croire que cette ligne fait partie de celles qui se meurent de mort lente….Pas du tout ! Pour avoir discuté l’année dernière avec des agents de la gare de Cercy la Tour (a peu près au milieu de la ligne, la gare est desservie par 8 à 10 trains de voyageurs par jour en semaine, avec des pics en période scolaire ; à cela s’ajoute un trafic fret significatif, notamment une bonne partie des circulations en provenance des carrières de Picampoix et de Montauté, qui fournissent un ballast de qualité, utilisé notamment pour les L.G.V.,quelques kilomètres au Sud de la gare de Corbigny, et qui rejoint la fameuse ligne VFCEA.

    Donc encore de beaux jours pour les circulations métal contre métal loin des grands centres urbains, même s’il semble que notre probable prochain Président soit un adepte des autocars !

  3. Gunturk Ustun 27 avril 2017 15 h 47 min

    Pour l’amélioration de l’offre voyageurs et fret, la VFCEA (Voie Ferrée Centre Europe Atlantique) est un projet de liaison ferroviaire transversale Ouset-Est avec un intérêt régional, national et international. Les trois mois de débat public sur ce projet se sont achevés le 20 mars dernier. Avec le temps, ce sera au maître d’ouvrage SNCF Réseau de prendre alors une décision sur la poursuite ou non du projet en question. Une belle occasion à ne pas rater pour préférer le rail à la route!

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS