fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • (c) Laurent Cousin/Haytham Pictures

    La motrice M1 de la rame « Iris-320 » fraîchement repeinte dans sa livrée Vigirail.

  • (c) Laurent Cousin/Haytham Pictures

    La rame atteint sa vitesse maximale de 300 km/h sur la LGV Le Mans - Paris.

  • (c) Laurent Cousin/Haytham Pictures

    Henri Geoffroy, superviseur et opérateur de la rame, en cours de contrôle suite au montage d’une poutre de mesure sur un bogie.

« Iris-320 » : la vigie des LGV remise à neuf

20 juin 2017
- -
Par : Laurent Cousin/Haytham Pictures

Chargé de la surveillance technique des voies à grande vitesse, ce TGV très particulier a repris l’an dernier du service après avoir subi une opération mi-vie. C’est à bord d’une rame entièrement rénovée que nous vous invitons à prendre place.

Pendant pratiquement une année, la rame Iris-320, de l’Infra, utilisée pour la surveillance des lignes à grande vitesse, était en opération de maintenance mi-vie. Cette cure de jouvence a été réalisée au technicentre SNCF de Lille-Hellemmes. Comme toutes les rames TGV, 20 ans c’est l’âge légal pour se refaire une santé. Cette rame tricourant mise en service commercial en 1995 entre la Belgique et la France n’a donc pas échappé à cette règle. Pourtant, déjà, en 2004, ce train avait été retiré du service voyageurs pour être affecté à l’Infra. Depuis maintenant 10 ans, ce TGV rebaptisé Iris-320, bardé de capteurs, caméras, divers instruments de mesures et rempli d’ordinateurs, scrute les moindres détails des voies à grande vitesse.

Cette opération de maintenance d’envergure a consisté pendant 11 mois à réviser l’ensemble de la structure de ce train pour une remise à neuf y compris de la peinture et, accessoirement, des installations du personnel à bord, comme la cuisine et les chambres. Dans la foulée, les techniciens et ingénieurs en ont profité pour rénover une grande partie des systèmes de mesures.

À noter tout de même que, pendant sa convalescence, la surveillance des lignes a pu être assurée grâce à une rame commerciale, renommée « Iris by TGV », équipée d’un certain nombre de systèmes de mesures.

Depuis octobre 2016, l’Iris-320 a repris du service, flambant neuf dans sa livrée Vigirail il sillonne à nouveau le réseau LGV à la fréquence de quatre jours par semaine pour environ 120 000 km par an. Ce rythme permet à toutes les voies principales d’être contrôlées tous les 15 à 20 jours maximum.

De l’extérieur, exception faite de la livrée, il est difficile de le distinguer d’un TGV classique hormis pour les plus observateurs, qui seront intrigués de voir les deux vigies qui sortent du toit et qui permettent l’inspection des caténaires et des pantographes. En revanche, à l’intérieur, c’est un véritable fleuron de technologie qui se trouve à bord, où les ordinateurs occupent une place prépondérante. Le 2 novembre 2016, c’est entre Paris et Le Mans que l’Iris-320 a effectué sa mission de contrôle. À son bord, quatre techniciens mais aussi des ingénieurs venus s’assurer du fonctionnement des nouvelles installations, sans oublier évidemment les deux conducteurs du pool essai.



Sur le même sujet

4 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 20 juin 2017 16 h 35 min

    Cette rame de TGV particulière de la SNCF, lancée en 2006, est capable de réaliser des mesures à 320 km/h comme son nom l’indique. L’un des plusieurs bijoux de technologie à la française, elle a été conçue afin de surveiller et de mesurer les voies à grande vitesse du SNCF-Réseau. Renouvelée en automne dernier, la rame IRIS 320 se glisse dans le trafic rapidement et observe les multiples paramètres de l’infrastructure ferroviaire comme état de la voie, signalisation, caténaires et télécommunications qui sont tous mesurés, analysés en temps réel et transmis aux équipes de maintenance pour programmation des opérations utiles. Et, si vous voulez la voir sur les rails, ce ne sera sûrement pas en heure de pointe car elle s’intègre dans le planning de circulation de manière à ne pas gêner les trajets des trains de voyageurs. Il va donc falloir ouvrir grand vos iris pour pouvoir saluer cette sentinelle superviseur mobile des LGV.

  2. Güntürk Üstün 20 juin 2017 17 h 09 min

    Quel joli et significatif nom porte cet IRIS 320! La rame de TGV-laboratoire de la SNCF ne porte pourtant ni violette, ni bleue comme la fleur élégante du même nom (Iris) mais par contre elle est peinte par un gris clair/gris foncé des iris des yeux d’une femme attirante et attentive. Elle est la nouvelle génération de véhicule d’inspection de l’infrastructure ferroviaire SNCF, en proposant des systèmes de mesure numérisés, des réseaux, des technologies de l’information et des installations flexibles, pour effectuer des expériences de recherche & développement et de production de données d’ingénierie, menant à un contexte fusionné de production et d’innovation pour la maintenance ferroviaire. Mise en sevice en 2006 et renovée d’une manière quasi radicale dix ans plus tard, elle parcourt 450 km/jour (presque 120 000 km par an) pour assurer la sécurité des LGV en tant qu’un oeil du réseau “high-speed” de la SNCF.

  3. Güntürk Üstün 21 juin 2017 4 h 09 min

    La rame IRIS-320 [pour “I”nspection “R”apide des “I”nstallations de “S”écurité à “320 km/h”], un train unique en France, roule depuis maintenant dix ans sur les LGV de la SNCF (dont elle a complètement réaménagé un TGV, dans ses ateliers d’Hellemmes près de Lille, pour créer une telle rame). Ce TGV spécial est un véritable laboratoire mobile sur les rails avec 150 capteurs et 20 caméras. Il voyage sur le réseau ferroviaire français à grande vitesse à 320 km/h pour analyser l’état des voies, des installations caténaires, des systèmes de signalisation et de télécommunications de jour comme de nuit. Suivant une période de convalescence obligatoire (qui a duré 11 mois) pour l’excellence de sa santé, le cher “Dr IRIS-320” de la SNCF-Réseau continue à ses consultations régulières (4 fois par semaine) depuis l’automne 2016 en auscultant toujours les LGV partout en France.

  4. Crimes 24 juin 2017 17 h 25 min

    Vu en gare de Mulhouse le 14 juin en début d’après midi….elle partait en direction de Belfort et je me demandais ce que c’était cette rame INFRA…..je pense qua la SNCF est SUPRA avec ce bijou de technologie…..qui permet donc à des centaines de TGV de circuler chaque jour en sécurité….la prévention n’est pas un coût c’est un investissement…….pourvu que nos nouveaux élus entendent bien poursuivre cette ligne d’excellence

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS