© MARC CARÉMANTRANT

Rame quatre caisses de Paris-Est, ligne P, à quai en gare de Nangis sur un train reliant Provins à Gretz (27 juin 2006).

Le parc des RIB/RIO d’Île-de-France décimé

6 avril 2017
- -
Par : MARC CARÉMANTRANT

Fabriqués en plusieurs vagues entre les années 60 et les années 80, ces matériels remorqués ont été progressivement éliminés de la Région parisienne, notamment au cours de la dernière décennie avec la venue des AGC puis des Francilien. Aujourd’hui, on n’en trouve plus que sur Paris-Est, pour quelques années encore.

L’histoire de ces voitures en acier inoxydable démarre curieusement. Car, à l’origine, il s’agit en fait de commander les remorques des futures automotrices pour les nouvelles électrifications du Nord et de l’Est. De ce fait, ces rames formées de quatre caisses comportent à une extrémité une cabine de conduite totalement opérationnelle et à l’autre extrémité une cabine non aménagée. La mise au point trop longue des nouvelles automotrices fit prendre la décision de constituer sans attendre des rames tractées. Seule la première commande (80 voitures) sortira ainsi.

Ces RIB (rames inox banlieue) 60 seront au nombre de 205 et livrées entre 1961 et 1965. Mais deux caisses sont utilisées pour constituer les prototypes d’automotrices. Les 203 caisses restantes sont réparties en 93 au Nord et 110 à l’Est. Soit 14 rames de quatre caisses et quatre rames de huit caisses non sécables au Nord et 27 rames de quatre caisses à l’Est. Les coupons de quatre sont couplables en UM 2. Tous sont attelés aux BB 16500 sur le Nord (Paris – Creil) et l’Est (Paris – Meaux et Paris – Gargan). Elles sont suivies par 239 RIB 70 entre 1971 et 1975, équipées de la suspension pneumatique.

En 53 coupons de trois, quatre ou sept caisses, elles arrivent sur les banlieues nord, est (Noisy – Tournan) et Saint-Lazare, voire Métrolor ou Stélyrail. Comme les RIB 60, aptes à la réversibilité en monophasé, elles sont attelées aux BB 16500 et 17000. Paris-Saint-Lazare utilise 10 rames indéformables de sept caisses dont trois rames ont été modifiées pour desservir des quais hauts. En 1977, les RIB arrivent sur Gargan – Aulnay.

En 1978-1979, 96 RIB 76/80 viennent compléter le parc : 14 coupons de quatre pour Paris- Montparnasse (Rambouillet, Chartres et Plaisir-Grignon) et 10 coupons de quatre à Villeneuve pour la banlieue sud-est. En 1980, huit coupons de Montparnasse sont mutés à Villeneuve. Ces 18 coupons constituent neuf rames de sept caisses (4 + 3), une caisse ayant été retirée pour l’accès en gare souterraine. Devenues bicourant avec ou sans option diesel, ces RIB 76/80 sont attelées aux BB 8500 ou 25500. D’autres rames identiques sont construites pour la province.



Sur le même sujet

  • © M. Carémantrant

    Encore des Regio 2N en Île-de-France

    21 mai 2018 - Materiel

    Dans un communiqué du 19 février, Bombardier annonce la commande complémentaire par la SNCF de neuf rames Regio 2N pour le compte d’Île-de-France Mobilités. Cela porte à 134 le nombre...

  • © P.-L. Espinasse

    BB 67400-218 DB deux destins parallèles

    15 mai 2018 - Materiel

    Commandées dans les années 70 pour prendre le relais de la traction vapeur finissante, ces deux séries, par-delà leurs différences – les BB 67400 étaient polyvalentes, les 218 n’ont officié...

  • © L. Levert

    Des voitures Talgo VII « Tren-Hotel » aptes à 330 km/h

    12 mai 2018 - Materiel

    La Renfe a sélectionné le cons­tructeur Talgo, pour la transformation de 156 voitures Talgo VII couchettes et wagons-lits, aptes à 220 km/h, actuellement incorporées dans 13 rames Tren-Hotel, en voitures...

  • © L. Levert

    Siemens présente la Smartron

    06 mai 2018 - Materiel

    Siemens a présenté le 1er mars 2018 sa nouvelle locomotive électrique dénommée « Smartron », dérivée des Vectron et destinée à la remorque de trains de fret, pour l’instant uniquement...

  • © L. Battestini

    VB 2N : des quadragénaires novatrices

    03 mai 2018 - Materiel

    Bien qu’elles aient eu des prédécesseurs nés avant guerre dont elles dérivent, ce sont bien les VB 2N qui ont mis au goût du jour le principe du transport de...

  • © M. Carémantrant

    Les Régiolis B 83500 au complet

    02 mai 2018 - Materiel

    Cette appellation concerne des rames Régiolis fournies par Alstom en version bimode, bicourant et aménagement dit « périurbain », c’est-à-dire avec un maximum de places mais aussi avec un nombre...

Une Commentaire

  1. Gunturk Ustun 7 avril 2017 8 h 46 min

    Encore une autre nouvelle triste indiquant presque la fin de la carrière d’une partie de nos camarades ferroviaires conventionnelles. Les rames inox de banlieue et les rames inox omnibus; mais quelles équipes performantes qu’elles créaient au sein de la SNCF avec leurs copines loco comme les BB 16500 et 17000 (malheuresement, elles aussi partagent un destin similaire)! Chères RIB/RIO, merci d’avoir existé et adieu!

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS