© B. Collardey

TGV Lyria Lausanne - Paris à Mesnay- Arbois, dans le Jura. Son terminus était Paris-Est pendant l’opération coup de poing (10 septembre 2016).

Paris-Lyon : un week-end de délestages exceptionnels pour une gare morte

18 avril 2017
- -
Par : Bernard Collardey

Cette grande gare parisienne, ses annexes de Paris-Bercy et de la gare souterraine du RER ont été totalement immobilisées les samedi 18 et dimanche 19 mars, aucun train de voyageurs ne circulant entre Villeneuve-Saint- Georges et Paris, pour permettre la mise en service du PAI (poste d’aiguillage informatisé) remplaçant les actuels postes 1-2, électriques à leviers d’itinéraires (Peli) de type Thomson datant de 1932, 1933. Un plan de transport extraordinaire pour ces deux jours a été mis sur pied par la SNCF très en amont, afin de compenser l’élimination des liaisons TGV, Intercités, TER et Transilien au départ et à l’arrivée à Paris-Lyon.

L’objectif étant de préserver les plus utilisées en allégeant toutefois notablement le volume des fréquences, avec des reports dans d’autres gares parisiennes et de la périphérie, en fonction de leurs possibilités et des lignes y aboutissant. Mais certaines destinations à moindre trafic ont dû être abandonnées. C’était le cas des TGV Paris – Besançon – Mulhouse, Paris – Saint-Étienne, iDTGV Sud- Est, Paris – Fribourg-en-Brisgau, Paris – Milan, Paris – Barcelone, Paris – Évian-les-Bains/Saint- Gervais (périodique d’hiver).

Les dispositions prises, tout à fait inhabituelles, ont revêtu un caractère unique. Elles ont eu des conséquences sévères sur les habitudes de la clientèle et provoqué inévitablement un allongement plus ou moins important des temps de parcours.

Nous résumons ci-après les mesures retenues pour les différents types de liaisons dans le sens Paris – Province, la réciproque étant valable en sens inverse.



Sur le même sujet

  • © M. Carémantrant

    Encore des Regio 2N en Île-de-France

    21 mai 2018 - Materiel

    Dans un communiqué du 19 février, Bombardier annonce la commande complémentaire par la SNCF de neuf rames Regio 2N pour le compte d’Île-de-France Mobilités. Cela porte à 134 le nombre...

  • © P.-L. Espinasse

    BB 67400-218 DB deux destins parallèles

    15 mai 2018 - Materiel

    Commandées dans les années 70 pour prendre le relais de la traction vapeur finissante, ces deux séries, par-delà leurs différences – les BB 67400 étaient polyvalentes, les 218 n’ont officié...

  • © L. Levert

    Des voitures Talgo VII « Tren-Hotel » aptes à 330 km/h

    12 mai 2018 - Materiel

    La Renfe a sélectionné le cons­tructeur Talgo, pour la transformation de 156 voitures Talgo VII couchettes et wagons-lits, aptes à 220 km/h, actuellement incorporées dans 13 rames Tren-Hotel, en voitures...

  • © L. Levert

    Siemens présente la Smartron

    06 mai 2018 - Materiel

    Siemens a présenté le 1er mars 2018 sa nouvelle locomotive électrique dénommée « Smartron », dérivée des Vectron et destinée à la remorque de trains de fret, pour l’instant uniquement...

  • © L. Battestini

    VB 2N : des quadragénaires novatrices

    03 mai 2018 - Materiel

    Bien qu’elles aient eu des prédécesseurs nés avant guerre dont elles dérivent, ce sont bien les VB 2N qui ont mis au goût du jour le principe du transport de...

  • © M. Carémantrant

    Les Régiolis B 83500 au complet

    02 mai 2018 - Materiel

    Cette appellation concerne des rames Régiolis fournies par Alstom en version bimode, bicourant et aménagement dit « périurbain », c’est-à-dire avec un maximum de places mais aussi avec un nombre...

Une Commentaire

  1. Gunturk Ustun 19 avril 2017 13 h 22 min

    L’un des monuments mythiques et plus actifs que jamais du système ferroviaire français, la gare de Lyon est le terminus parisien des TGV SNCF Sud-Est, Centre-Est et du Transilien ligne R. Et dans cette gare tellement importante (y compris ses petites soeurs, la gare de Bercy et la gare souterraine du RER), une rare et grandiose opération a eu lieu le week-end des 18 et 19 mars dernier pour la mise en place d’une nouvelle “tour de contrôle” ferroviaire en supplantant ses historiques deux PCC (dont leur destin reste à deviner). Pendant cette exploitation importante, le terminus parisien est resté ouvert mais sans trains partants et arrivants. Avec l’orchestration bien programmée et conduite de la SNCF (Réseau & Moblité) et ses partenaires commerciaux, le nouveau PAI a pu commencé à fonctionner pour la gestion des trains du réseau concerné sans problème. Chère gare du Paris-Nord; c’est ton tour de changer d’habits et d’habitudes maintenant!

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS