fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © M. Carémantrant

    Véhicule d’extrémité en aluminium à un seul niveau : caisse déjà peinte (19 février 2019 sur le site Alstom de Valenciennes-Petite-Forêt).

  • © M. Carémantrant

    Véhicule intermédiaire à deux niveaux en acier : intérieur d’une salle basse vers la plateforme d’accès au fond, les escaliers sont déjà posés (19 février 2019 sur le site Bombardier de Crespin).

  • © SP Alstom

    Vue d’artiste du RER NG avec sa livrée Île-de-France Mobilités.

Les premiers chaudrons du RER NG

11 juin 2019
- -
Par : Marc Carémantrant

Les premières caisses de ce matériel à grande capacité destiné aux lignes D et E du RER commencent à prendre forme. Mis sous pression par IdFM, les constructeurs, Alstom et Bombardier, s’activent pour que des trains d’essai commencent à circuler dès cet été.

À l’occasion d’une visite des usines de Bombardier et d’Alstom dans le Valenciennois le 19 février, les représentants d’Île-de-France Mobilités et de la SNCF ont pu découvrir les premiers chaudrons du futur RER. Cette visite au pas de course a été l’occasion pour la présidente Valérie Pécresse de mettre la pression sur les deux constructeurs sur le respect des délais de fourniture : « Cliente exigeante, bienveillante mais impatiente. Car les usagers souffrent de leurs conditions de transport. »
Car ce marché de janvier 2017 est hors nomes : 255 rames dont 71 en commande ferme pour 3,75 milliards d’euros. Et la présidente de rappeler son implication dans ce marché. À l’origine, ces rames étaient avant tout nécessaires pour le prolongement du RER E à l’ouest. Puis, il a été décidé d’en équiper l’ensemble de la ligne, soit 130 rames Z 58000 courtes de 112 m, pour remplacer aussi les MI 2N existants sur la partie est de la ligne. Enfin, conformément à la politique volontariste des actuels gouvernants régionaux, il a été acté de remplacer les Z 2N de la ligne D par 125 rames Z 58500 longues de 130 m. Et l’engagement pris est de faire circuler les premiers exemplaires du RER NG sur cette ligne D dès 2021.
Or, les nouvelles n’étaient pas bonnes fin 2018, où un retard de cinq mois était annoncé. En montrant leurs chaînes de production, les deux constructeurs se sont montrés rassurants sur le respect du planning. Alstom, chef de file, produit les véhicules d’extrémité à un seul niveau et fera l’assemblage final des rames. Un premier chaudron est à La Rochelle pour des essais de compression et de charge notamment vis-à-vis du transformateur. Un autre est en peinture et un troisième est à la « cathédrale » pour les soudures des quatre faces. Rappelons que ces caisses sont en aluminium. Actuellement, il faut trois jours pour faire une voiture. Alstom investit dans 250 recrutements et 40 millions d’euros d’outillage de façon à produire une voiture par jour lorsque la chaîne sera sur la série. De son côté, Bombardier construit les véhicules in­­termédiaires, au nombre de quatre (rames courtes du RER E) ou cinq (rames longues du RER D), à deux niveaux. Les caisses sont en acier. Bombardier a ouvert une deuxième chaîne de production, recruté 100 personnes et investi 11 millions d’euros. Il y aura cinq trains d’essai disponibles fin 2019 et les premiers tests doivent démarrer à l’été 2019. L’homologation est attendue mi-2021.



Sur le même sujet

  • © P. Rigal

    Livrée de la Dijonnaise pour la 061.800-4

    21 août 2019 - Materiel

    Vue à Hausbergen, cette G 1206, la 061.800-4, arborant la très graphique livrée de la Dijonnaise de voies ferrées, une société de construction et de rénovation de voies ferroviaires, établie...

  • © V. Torterotot

    La CC E 4035 en panne à Champagney

    19 août 2019 - Materiel

    Le 2 juin 2019, vers 10 h, sur la ligne 4, entre Lure et Belfort, le train de sable VFLI, qui relie Oulchy-Breny à Bantzenheim, tracté par la CC E...

  • © J.-P. Mathiaud

    Des wagons VTG pour Fret SNCF

    16 août 2019 - Materiel

    Des wagons VTG ont été livré début 2019 par INVEHO UFO, ateliers-usines d’ERMEWA Group situé à ORVAL dans le Cher. 84 wagons transportent ainsi du feldspath (minerai) depuis l’ITE Ymerys...

  • © M. Carémantrant

    Nouveaux Régiolis en Hauts-de-France

    14 août 2019 - Materiel

    Lors du transfert de la ligne Intercités Paris - Amiens - Boulogne à la région Hauts-de-France, le ministère a fait commander par la SNCF du matériel neuf pour remplacer les...

  • © L. Levert

    Slovénie : les SZ commandent 26 Flirt à Stadler

    07 août 2019 - Materiel

    Les Chemins de fer slovènes (SZ) ont passé commande le 27 mai 2019 pour un montant de 151 millions d’euros de 10 automotrices Flirt tricourant 3 000 V cc-15 kV...

  • © S. Lucas

    Le groupe Rath renforce sa flotte de Vectron

    03 août 2019 - Materiel

    Le groupe allemand Rath a commandé en 2018 trois locomotives Vectron multisystème. Les premières machines entrées en service en ce début d’année sont exploitées par RTB Cargo, qui fait partie...

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS