fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • (c) Philippe-Enrico Attal

    Après 26 ans de service, la rame n° 6 a besoin d’une rénovation en profondeur

  • (c) Philippe-Enrico Attal

    L’aménagement intérieur de la rame n°6, tout comme la livrée extérieure, est défraîchi et la mobilité dans la rame est difficile, en particulier avec des bagages. (Toutes les photos 14 avril 2017.)

  • (c) Philippe-Enrico Attal

    La rame n° 7 est la première à être rénovée. Sur les caisses, un nouveau pelliculage assure la promotion de la ligne.

  • (c) Philippe-Enrico Attal

    À l’intérieur de la rame n°7, le réaménagement des voitures, avec la mise en place d’appuie-fesses, favorise les déplacements des voyageurs dans une ambiance colorée plus chaleureuse.

Les rames d’OrlyVal entament leur rénovation

18 juillet 2017
- -
Par : Philippe-Enrico Attal

Mises en service il y a 26 ans, les rames d’OrlyVal ont besoin d’une sérieuse modernisation. Le matériel entame une campagne de rénovation étalée sur deux ans.

Depuis 1991, OrlyVal assure la liaison sur environ 7 km entre la gare d’Antony du RER B et les deux stations Orly-Ouest et Orly- Sud desservant l’aéroport. Indéniablement, la construction de cette ligne a servi de vitrine à l’exportation pour le VAL alors en quête de nouveaux marchés, au détriment d’une nouvelle branche du RER B, comme longtemps envisagé. À sa mise en service, cette ligne de transport privée souffre de sérieux handicaps, à commencer par une rupture de charge à Antony pour les voyageurs en provenance ou à destination de Paris, ou encore le prix élevé de son billet. Dans ces conditions, elle ne tarde pas à être déclarée en faillite tandis que son exploitation est confiée à la RATP. C’est désormais sa filiale RATP Dev qui est aux commandes, assurant également la maintenance du parc.

Le matériel est composé de huit rames VAL 206 bis, constituées de deux voitures, entretenues à l’atelier de Wissous. Depuis l’ouverture de la ligne, seul un pelliculage a été appliqué sur la livrée d’origine, l’aménagement intérieur restant inchangé. Depuis la reprise par la RATP, OrlyVal connaît une réelle croissance alors que les liaisons avec l’aéroport d’Orly restent imparfaites. La situation devrait s’améliorer à l’horizon 2024 avec l’arrivée de la ligne 14 du métro et vers 2027 lors de l’ouverture de la ligne 18 du Grand Paris Express vers Saclay et Versailles. Bien que non accessible aux abonnés du pass Navigo, OrlyVal transporte tout de même 3 millions de voyageurs par an. La concession actuelle, qui prend fin en décembre 2021, crée une certaine incertitude quant à l’avenir de la ligne, qui sera donc concurrencée à court terme par le métro du Grand Paris. Les investissements dans ce contexte ne peuvent être que limités.

Cependant, avec le temps, l’aspect général des rames s’est fortement dégradé, donnant à la ligne une image peu valorisante pour de nombreux voyageurs étrangers. Il est donc devenu nécessaire de procéder à une rénovation qui permette également de doter le matériel d’équipements modernes.

Pour procéder à cette opération, OrlyVal a profité de l’expérience d’un autre réseau, celui de Toulouse. Dans la Ville rose, deux lignes de VAL sont en service, la première ouverte en 1993 entre Basso-Cambo et Jolimont, prolongée en 2003 vers Balma-Gramont. 28 rames de VAL 206 sont affectées au parc, dont la rénovation a commencé en 2009 pour s’achever en 2013. Les caractéristiques du matériel sont quasi identiques et permettent d’appliquer des règles similaires. Le principe retenu pour OrlyVal concerne trois aspects, esthétique, pratique et technologique.

Le côté esthétique vise à créer un environnement rafraîchi donnant au matériel un aspect neuf, au goût du jour, plus agréable pour les voyageurs. L’ensemble des parties visibles, sièges, revêtements intérieurs, signalétique, sont totalement repris tandis qu’un éclairage à Leds améliore la visibilité dans les voitures. Le pelliculage des caisses est également revu pour donner davantage de visibilité et améliorer l’image de la ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS