fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © L. Battestini

    Les X 73587 et 73803 en UM passent Gajan, assurant le TER 877713 Mende - Nîmes (2 août 2017).

  • © L. Espinasse

    Le 15 octobre 2017 à Clelles-Mens, le train 885611 Grenoble - Gap franchit le viaduc de Longefonds.

  • © M. Solernou

    L’Intercités 15942 Béziers - Clermont-Ferrand, assuré par l’X 73667 en livrée TER Rhône-Alpes, est aperçu au village aveyronnais de Peyre (17 juin 2015).

X 73500 : Les 20 ans d’une grande série

3 décembre 2019
- -
Par : Bernard Collardey

Destinés à remplacer un parc plus que vieillissant sur les dessertes omnibus régionales, les X 73500/900 constituent la plus importante commande de matériel réalisée par la SNCF. Acquis par la quasi-totalité des régions, ils sillonnent depuis 1999 les lignes françaises et, même si d’autres séries plus récentes sont venues ensuite chasser sur leurs terres, ils restent très présents sur les réseaux de province avec un effectif de 335 engins réduit seulement de deux unités.

Forte de 318 unités, auxquels il faut ajouter les 19 X 73900 aptes à circuler sur le réseau allemand de la DB, cette grosse série d’appareils désignés ATER est la plus importante jamais acquise par la SNCF.
À la fin des années 90, les régions de province désirant améliorer le service des TER omnibus de type périurbain ou rural encore assurés par une flotte diffuse de RGP 1, d’X 2800, de Caravelles (X 4300, 4500, 4630, 4750) et d’X 2100 et 2200 monocaisses vont participer au financement d’un nouvel autorail à caisse unique puissant et confortable. Pour les liaisons directes, leur choix s’était porté précédemment sur le type X TER bicaisse X 72500.
Construits par Alstom-De Dietrich et Alstom LHB (Linke-Hofmann-Busch) cotraitant du précédent, les nouveaux venus, d’une longueur hors norme de 28,90 m, montés sur deux bogies avec deux portes de 1,30 m par faces à accès surbaissé favorisant le transport des personnes handicapées, sont mus par deux moteurs diesels MAN D 2866 LUH 21 à six cylindres en ligne, développant ensemble 514 kW, disposés horizontalement sous les cabines de conduite.
L’agencement intérieur diffère selon le choix des régions, allant de 48 à 64 sièges Compin à quatre places de front, 17 à 23 strapontins et 83 places debout, la classe unique étant appliquée sauf pour 38 véhicules acquis par Rhône-Alpes, cinq par Lorraine et deux par la DB AG équipés en version mixte 1re-2de classe. Leur bon confort avec affichage intérieur et extérieur dynamique défilant, allié à la climatisation des espaces voyageurs et cabines, est apprécié de la clientèle. Pour celle-ci, ils symbolisent un nouveau concept de transport régional. Munis d’un autocoupleur Scharfenberg aux extrémités, ils sont autorisés à la marche en UM jusqu’à trois appareils.
D’une masse de 50 t en ordre de marche, aptes à 140 km/h, les X 73500 se révèlent nerveux lors des démarrages, avec deux systèmes de freinage efficaces à disques et électromagnétique. Ils disposent d’un masque anticrash renforçant la sécurité et d’une capacité en combustible de 1 000 l.
D’abord calibré à 83 unités par marché du 30 mai 1997, le parc est monté début 1999 à 143 engins, répartis en 12 régions, se répartissant entre l’Alsace (38), la Picardie (cinq), la Bretagne (15), la Haute-Normandie (huit), les Pays de la Loire (10), le Centre (15), Midi-Pyrénées (sept), Languedoc-Roussillon (sept), Rhône-Alpes (30), Franche-Comté (quatre), Bourgogne (deux), Auvergne (deux).
Mais des options sont prises par la Lorraine, la Champagne-Ardenne, le Nord-Pas-de-Calais, la Basse-Normandie, l’Aquitaine, le Poitou-Charentes, le Limousin.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 4 décembre 2019 1 h 57 min

    Surnommés souvent “Baleines bleues”, “Concombres”, ou “Saucisses”, les X 73500 sont des autorails mono caisses qui assurent les TER principalement sur des lignes non électrifiées de la SNCF. Avec une puissance totale de “514 kW/689 cv”, ces engins sont la seconde génération d’autorails TER modernes après les X 72500 (une série qui reste mal adoré et accueilli en raison des problèmes de fiabilité répétitifs). Ils sont couplables en unités multiples (UM) jusqu’à 3 éléments et circulent principalement sur les lignes rurales ou parfois périurbaines. Pour moi, ils restent comme le “PDG” du parc d’autorails actuel de la SNCF en parcourant une grande majorité des voies ferrés de France comme les X 2400, les X 2700, les X 2720/2770, les X 4300, les X 4500 et les
    X 2800 avant eux.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS