Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © S. Meillasson

    Flirt LEX (avec cette livrée si caractéristique qui sera aussi appliquée aux Régiolis) en gare de Pont-Rouge. À l’arrière-plan, un imposant chantier de construction immobilier (octobre 2018).

  • © S. Meillasson

    L’une des deux voies Ceva en cours d’équipement aux abords immédiats de la gare des Eaux-Vives (octobre 2018).

Les chantiers ferroviaires de la région lémanique vus de Suisse

16 mai 2019
- -
Par : Sylvain Meillasson

La Suisse s’est emparée du dossier de la mobilité en région lémanique. D’importants projets en cours de réalisation permettront de donner une nouvelle dimension aux transports publics, y compris en France voisine, malgré une complexité certaine.

Genève (198 979 hab. en 2016) et Lausanne (137 810 hab.) font partie des quatre premières villes de Suisse (avec le deuxième et le quatrième rang respectivement) alors que le bassin lémanique (cantons de Genève, Vaud, Valais) compte désormais plus de 1,3 million d’habitants. Pour sa part, le territoire franco-valdo-lémanique (à cheval en partie sur les cantons de Genève et de Vaud ainsi que les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie) en comportait 2,7 millions en 2016. La progression de l’économie et celle de la population (+ 1,6 % annuel en moyenne de 2006 à 2014 pour l’espace transfrontalier genevois) ont conduit les différents systèmes de transports à leurs limites. Dans de telles conditions accroître l’attractivité des transports publics est devenu prioritaire. Des projets ferroviaires majeurs ont donc été initiés pour augmenter les capacités des grandes lignes, améliorer les réseaux express régionaux et instituer une véritable mobilité transfrontalière. Il s’agit principalement de Léman 2030 et de Ceva dans lesquels les pouvoirs publics suisses investissent respectivement 3,8 milliards de francs suisses et 1,56 milliard de francs suisses, le montant débloqué spécifiquement par la France pour Ceva étant de 234,2 millions d’euros auxquels s’ajoutent 101 millions d’euros pour des projets en relation.
Le nombre quotidien de voyageurs sur Lausanne – Genève devrait, entre 2017 et 2030, doubler pour atteindre les 100 000. Amorcé en 2014, Léman 2030 doit apporter aux personnes comme aux chargeurs (voir Rail Passion n° 256) des garanties en termes de confort, de fréquences et de fiabilité. De manière commune, Léman 2030 et Ceva ont un important volet foncier en Suisse. CFF Immobilier qui prévoit d’investir 3,1 milliards (dont 1,4 milliard en Romandie) de 2017 à 2022, va ainsi construire quelque 1 600 nouveaux logements, grâce à la valorisation de friches ferroviaires à Renens, à Morges, à Pont-Rouge, aux Eaux-Vives et à Chêne-Bourg. La création d’habitats, de bureaux, et l’aménagement d’infrastructures connexes (centres commerciaux, sportifs, culturels…) autour des pôles de mobilité douce que sont les gares figurent explicitement dans le programme de travail conjoint Perspective générale Genève, qui lie les CFF et le canton de Genève depuis novembre 2017. Cette feuille de route identifie trois périmètres prioritaires de développement et fixe une quarantaine de mesures, le tout permettant de poursuivre de manière coordonnée les aménagements.
En marge de l’immobilier (qui relève aussi d’initiatives privées) et de l’aménagement de la section Genève – La Plaine ou encore de l’établissement d’une gare souterraine à Cornavin (démarrage des travaux en 2024), ce programme de travail concerne tout spécialement le Léman Express. Les étapes encore pendantes de la future nouvelle offre ont été listées le 8 mars 2019, lors d’une cérémonie à l’issue de laquelle la RABDe 502.010-7 a été baptisée au nom de la ville de Genève, par les CFF et les autorités genevoises. À l’évidence, la mise en service du plus grand RER transfrontalier d’Europe (230 km, 46 gares, jusqu’à six trains par heure entre Genève et Annemasse, 50 000 voyageurs attendus quotidiennement) constitue un défi de taille, et la dernière ligne droite requiert encore un travail intense dans plusieurs secteurs.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS