fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © L. Levert

    Vue sur la gare de Gomel, de gauche à droite : la ChS4T-544 des BCh, la locomotive B de la 2TE116-1202 des chemins de fer ukrainiens (UZ) et des rames diesels DRB1 (24 avril 2018).

  • Le train de fret 2114 remorqué par la locomotive double VL80S-534 va quitter la gare d’Orša vers Smolensk (avril 2018).

  • © L. Levert

    L’automotrice ER9E-602 à six caisses stationne entre deux missions en gare de Gomel (24 avril 2018).

Les chemins de fer en Biélorussie (1re partie)

3 décembre 2020
- -
Par : Luc Levert

Ex-république soviétique, la Biélorussie, qui est indépendante depuis 1991, dispose d’un réseau moderne et a renouvelé ces dernières années une partie de son matériel ancien hérité des SZD. De par sa situation géographique elle a une position stratégique dans les échanges entre la Fédération de Russie et au-delà l’Asie, en particulier la Chine, et l’Union européenne. Dans cette première partie seront abordés l’historique de ses chemins de fer ainsi que son parc des locomotives électriques et automotrices, les diesels faisant l’objet de la seconde partie.

La Biélorussie ou Bélarus est bordée au nord par la Lettonie, au nord-ouest par la Lituanie, à l’ouest par la Pologne, au sud par l’Ukraine, et à l’est et au nord-est par la Russie. D’une superficie de 207 600 km2, sa population est en 2020 de 9,48 millions d’habitants. Les langues officielles sont le biélorusse et le russe. Bon nombre de villes ont un nom russe et un nom biélorusse, comme Bobrouïsk (Babrouïsk), Baranovitchi (Baranavitchy) Gomel (Homiel), Grodno (Hrodna), Kritchev (Krytchaw), Moghilev (Mahylyow), Orša (Orcha), Polotsk (Polatsk) ou Vitebsk (Viciebsk).
Au XIXe siècle à la construction des premières lignes de chemin de fer, l’actuelle Biélorussie faisait partie de l’Empire russe, qui comprenait une partie de l’est de la Pologne jusqu’à Varsovie. En 1840 était construite une première ligne de chemins de fer, de 6,4 km, à traction hippomobile à vocation industrielle à Starinka, qui fut utilisée jusqu’en 1860. En 1852, l’Administration des chemins de fer de Russie lança avec l’aval du ministère de la Guerre le projet de construction de la ligne Saint-Pétersbourg – Pskov – Vilnius – Grodno – Białystok – (Varsovie) (1 288 km). Cette dernière fut construite par étapes de 1852 à 1862 atteignant l’actuelle ville biélorusse de Grodno (Hrodna) en 1861. Le tronçon (Varsovie) – Białystok – Grodno – Uzberezh’ye (Uzberazh) – Lentvaris fut mis en service en 1862. À partir de 1866 de nombreuses lignes furent construites : en 1866 Vitebsk – Polotsk – Bihosava – Dwinsk (Daugavpils depuis 1920), en 1867 Vitebsk – Zavol’sha – Smolensk – Roslav, et Varsovie – Terespol, en 1868 Vitebsk – Orel, en 1870 Terespol – Brest, en 1871 la radiale est – ouest Smolensk – Orša – Borisov – Minsk – Brest d’une longueur de 674 km, en 1873 les tronçons du chemin de fer Romny – Liepaja : Naujoji Vilnia – Minsk (en janvier), Minsk – Bobrouïsk (en septembre) et Bobrouïsk (Babrujsk) – Gomel (en novembre), et Brest – Malorita (Malaryta) – Berditchev – Kiev et Brest – Czeremcha – Białystok – Grajewo, en 1882 Pinsk – Zhabinka, en 1884 Vilnius – Benyakoni – Lida – Baranovitchi – Luninets et Luninets – Pinsk, en 1885 Luninets – Haryn Rovno, en 1886 Baranovitchi – Berastavitsa – Białystok et Luninets – Gomel, en 1887 Gomel – Dobrush – Briansk et Brest – Uladava – Kholm (Chelm), en 1889 une ligne de 7 km reliant Dobrush aux chemins de fer de Polessye, en 1895 Postavy (Pastavy) – Sventsiany, en 1896 Osipovichy – Starye Dorogi (Staryva Dahory), en 1897 Sventsiany – Glubokoe (Hlybokaje), en 1899 Grodno – Suwalki et Grodno – Uzberazh – Olita, en 1902 Vitebsk – Orša – Moghilev – Zhlobin, en 1904 Vitebsk – Yezyaryshcha – Saint-Pétersbourg, en 1906 Starye Dorogi – Verbutino, en 1907 Verbutino – Urechye et Polotsk – Maladzechna – Lida – Svislach – Czeremcha – Sedlets (Siedlce), en 1910 Khlustino – Vydrisa, en 1911 Vasilevichi – Hoiniki (Khoyniki) et Verejtsy – Grodzyanka, en 1915 Zhlobin – Shepetovka, en 1916 Narva – Pskov, Narva – Polotsk, Slutsk – Urechyé (Urechda) et Glubokoe – Krulevschizna (Krulewshch’yna) et en 1918 Kommunary (Kamunary) – Zhurbin – Unecha. Concomitamment à la signature du traité de Brest-Litovsk, la République populaire de Biélorussie proclama son indépendance le 25 mars 1918. En janvier 1919, elle disparut au profit de la République socialiste soviétique lituano-biélorusse (RSSLB). En février 1919, la Russie soviétique et la Pologne entrèrent en guerre. À l’issue de ce conflit en 1920, la RSSLB fut divisée en deux parties, l’une à l’ouest rattachée à la Pologne, l’autre à l’est proclamée République socialiste soviétique de Biélorussie. Le 30 décembre 1922, l’Union des républiques socialistes soviétiques était créée, la RSS de Biélorussie étant une des républiques soviétiques fondatrices. Dans la partie ouest rattachée à la Pologne, toutes les lignes à écartement russe furent mises à l’écartement de 1 435 mm.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS