Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © L. Levert

    Dans les faubourgs de La Havane, la GM 900.50921 en tête d’un train MV (16 mars 2007).

  • © L. Levert

    La TGM 8 KM 312001 destinée aux Chemins de Fer cubains a été présentée par le groupe Sinara Transport Machines au 6e Salon Expo 1520 de Chtcherbinka près de Moscou (31 août 2017).

  • © L. Levert

    En gare de Matanzas, la TE 114 K 52623, de construction soviétique (Vorochilovgrad), en tête d’un train de fret (17 mars 2007).

Russie-Cuba : la coopération ferroviaire reprend

19 juin 2018
- -
Par : Luc Levert

Au point mort depuis la chute de l’URSS, la coopération ferroviaire entre Cuba et la Russie reprend après l’intermède avec la Chine, qui avait déjà permis un début de renouvellement du matériel. Près de 1,3 milliard d’euros vont être investis dans les prochaines années dans la fourniture de matériel moteur et remorqué et dans la modernisation et le développement des infrastructures.

Les Chemins de fer cubains, ou UFC (Union de Ferrocarriles de Cuba), ont reçu courant juin 2017 la première des 75 locomotives qu’ils avaient commandées, le 23 juillet 2016, au constructeur russe STM (Sinara Transport Machines), basé à Iekaterinbourg, filiale du groupe Sinara, financées par un prêt de 190 millions d’euros octroyé par l’agence russe d’aide à l’exportation Exiar. La commande comprenait la fourniture de 15 locomotives série TGM 4 KM et 60 série TGM 8 KM. La première locomotive, la TGM 8 KM 312001, est sortie d’usine le 30 mai 2017. Avant la chute de l’URSS, les Chemins de fer cubains, à l’époque dénommés FCC (Ferrocarriles Nacionales de Cuba), ainsi que la compagnie Minaz, chargée de l’exploitation du réseau sucrier, avaient reçu 432 locomotives de type TGM 4 K, TGM 8 K et TGM 8 EK. Le contrat signé lors de la commande de 2016 prévoyait également la modernisation sous supervision russe de 75 de ces vieilles locomotives dans les ateliers de La Havane des UFC. Une autre commande concerne la fourniture par STM de 80 autorails série RA 26, qui seront construits à Kalouga, et de 300 remor­ques d’autorail de type SV 10, qui seront cons­truites dans les ateliers situés à Mourom.
Les TGM 8 KM, produites par les ateliers de STM situés à Lioudinovo, sont des locomotives diesels de ligne pour des trains légers de desserte et aussi des locomotives de manœuvres adaptées pour fonctionner en milieu tropical. À transmission diesel-hydraulique, elles sont équipées d’un moteur Kolomna D 49 de huit cylindres, développant 882 kW. D’une masse de 86 t, elles ont une vitesse maximale fixée à 80 km/h. Les TGM 4 KM développent une puissance de 588 kW. Elles sont équipées d’une cabine climatisée et d’informatique embarquée. La livraison par Lioudinovo des 75 locomotives TGM 4 KM et TGM 8 KM devrait s’étaler au rythme de 15 locomotives par an jusqu’en 2021. Une commande complémentaire de locomotives diesels de ligne puissantes est également prévue.
En parallèle, les UFC ont également commandé 363 wagons de marchandises en 2016 au constructeur russe EM Rail, qui sont en cours de livraison, et 69 voitures grandes lignes au constructeur TMH de Tver. Début mars 2017, les UFC ont commandé 225 wagons supplémentaires à EM Rail.
Par ailleurs, les UFC ont signé un contrat avec RZD International pour la modernisation de la ligne La Havane – Santiago de Cuba et la construction d’une ligne nouvelle pour desservir la zone touristique balnéaire de Varadero. Le réseau cubain, à voie de 1 435 mm, a une longueur de 5 064 km, dont 124 électrifiés en 1 200 V courant continu. Les axes principaux sont :
– la ligne Centrale (Linea Central), qui est la colonne vertébrale du réseau et traverse le pays de La Havane à Santiago de Cuba. Longue de 835,5 km, c’est l’axe le plus moderne du pays. Équipée de signalisation lumineuse et quasi exclusivement à voie unique, elle affiche des vitesses maximales de 120 km/h pour les autorails, 100 km/h pour les rames tractées de voyageurs et 70 km/h pour les trains de marchandises. Un premier programme de modernisation avec l’aide du Venezuela et de la Chine a été lancé pour porter la vitesse maximale de la ligne à terme à 140 km/h, il sera poursuivi avec l’aide de la Russie ;



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS