Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

© J. Banaudo

Une rame CAF ex-Majorque en stationnement sur les CP.

Chemins de fer de la Provence : arrivée d’une deuxième rame CAF

16 juin 2018
- -
Par : H. Munsch

En 2015, la Région Paca a acheté en Espagne six rames (à voie métrique) doubles diesels CAF, datant de 1995-2002. Munies de deux moteurs Cummins de 500 ch, elles sont aptes à rouler à 100 km/h. Ce matériel circulait à Majorque sur une ligne qui a été électrifiée. L’une des rames est arrivée directement à Lingostière dans les ateliers des CP, tandis que les autres furent dirigées sur Lille (société Arterail) pour y recevoir des aménagements divers. La rame arrivée à Nice aurait dû circuler pour tester son comportement sur le parcours total afin de déterminer d’éventuelles modifications à apporter sur les cinq autres. Il s’agissait notamment de problèmes de gabarit par rapport, par exemple, aux quais, aux ouvrages d’art et autres obstacles éventuels.
Mais ces essais n’ont jamais pu être entrepris car il s’est avéré qu’engager la rame en ligne aurait pu être compliqué. C’est un autorail CFD du service normal qui s’est, en définitive, chargé de ces tests et qui, équipé d’un dispositif spécialement conçu et reproduisant le gabarit de la rame CAF, a révélé que des points à corriger existaient concernant l’infrastructure. À présent, une autre motrice est arrivée le 26 mars et des essais commenceront probablement au printemps en vue d’une mise en service en novembre-décembre prochains entre Nice et La Vésubie (Plan-du-Var), et sur Annot – Digne ensuite.
Cela est une très bonne nouvelle, mais le sort de la rame Paca AMP 801-802 neuve, qui a été sinistrée par un gros rocher le samedi 8 février 2014, l’est moins car elle devra être ferraillée. Une demi-rame était restée intacte mais, seule, elle ne peut reprendre du service. Les trois autres AMP en circulation sont toujours appréciés des voyageurs, mais ceux-ci se demandent à quoi correspondent ces funèbres panneaux noirs qui occultent à présent les cabines de conduite. Ils masquent une vue panoramique qui se devait d’être préservée et, sur le plan touristique, c’est une très mauvaise initiative même si cela correspond à un impératif technique.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS