fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

X

EN CADEAU !

Découvrez la dernière vidéo
RAIL PASSION de l’année en accès gratuit !

Pas besoin d’être abonné, ou de l’acheter,
EXCEPTIONNELLEMENT elle est offerte à tous !

Je visionne la vidéo Je découvre les autres vidéos
  • © S. Meillasson

    Les AF de Viia ont été frontalement impactées par la suspension des circulations. Ici, un train de l’AFA Orbassano - Aiton non loin de Modane (mai 2017).

  • © S. Meillasson

    La SNCF a mis en place un AR Milan - Modane pendant l’interruption de juillet 2019. Ici, un TGV Paris - Milan à l’approche du tunnel du Fréjus (octobre 2012).

  • © S. Meillasson

    Hupac a préféré recourir à ses relations Anvers - Espagne afin d’assurer (avec des délais plus longs et des volumes moindres) sa relation Italie - Espagne. Ici, un convoi à Béon (octobre 2018).

Ligne du Fréjus : interruption de trois semaines cet été

21 novembre 2019
- -
Par : Sylvain Meillasson

La conjonction d’intempéries et d’instabilités géologiques a conduit à la fermeture de la ligne du Fréjus pendant trois semaines cet été. De grosses interventions ont été menées et les EF ont dû réorganiser leur production. Cette interruption a été particulièrement préjudiciable au fret.

Une coulée de boue de 1,80 m de haut et de 60 m de large a envahi, le 2 juillet dernier, les voies SNCF à Orelle, sur la section Saint- Michel-Valloire – Modane. Survenue à la suite de violents orages, cette coulée a eu pour effet d’interrompre tout trafic sur l’axe France – Italie jusqu’au 23 juillet. Des trois infrastructures (ligne SNCF, A 34 et RD 1006) enserrées entre la falaise et la rivière l’Arc, c’est sur l’infrastructure ferroviaire que s’est répandue la plus importante quantité de boue. De suite, les équipes de SNCF Réseau (30 techniciens experts puis une dizaine d’agents pendant les travaux) et de SNCF Mobilités se sont mobilisées. Côté SNCF Réseau, l’urgence était de réaliser un diagnostic et notamment de vérifier que la falaise ne risquait pas de s’écrouler. L’inspection s’est faite simultanément en altitude et sur le lieu de l’incident, pour apprécier la probabilité de tout nouveau risque. Les travaux se sont déroulés en trois étapes pour conforter le site et remettre en état la plateforme ainsi que les voies. La première étape a concerné la montagne, avec la réalisation de purges. Une inspection a été menée. Plusieurs départs de laves torrentielles ont été identifiés sur les pentes, à l’aplomb de la section, avec des blocs rocheux instables qui devaient être traités, ce qui nécessitait d’intervenir auparavant sur la végétation. La deuxième étape a porté sur l’emprise ferroviaire affectée. Des travaux d’évacuation des boues (près de 1 000 m3) ont été réalisés afin de définir les travaux à mener sur les parties précédemment ensevelies. La troisième étape a été celle des interventions conduites sur la voie proprement dite.
Mais la réouverture de la ligne SNCF était aussi conditionnée par le succès complet d’une autre opération parallèle. Cette dernière concernait la falaise de La Praz/ Le Freney, où des éboulements rocheux étaient survenus en décembre 2018 et où d’importants travaux de sécurisation devaient être menés par le département de Savoie en concertation avec SNCF Réseau. Ces travaux ont consisté à miner et à purger des blocs rocheux, à poser des filets de protection, puis à installer un dispositif de surveillance des mouvements de falaise en partie basse, avant d’engager la construction d’un merlon, pour protéger les infrastructures ferroviaires et routières. Le minage d’un éperon rocheux de 300 m3 dans ce secteur le 15 juillet dernier était programmé de longue date et demeurait donc incontournable. Cependant, après ce tir, les experts du département ont identifié des blocs instables en surplomb dans le vide, menaçant la galerie SNCF.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 21 novembre 2019 17 h 58 min

    La ligne du Fréjus affectéé par les tempêtes intenses du juillet passé est un corridor ferroviaire habituellement emprunté par des TGV, des trains Thello italiens, des rames TER et plus de 30 convois de fret entre la France et l’Italie. Grâce à la mobilisation rapide et forte des équipes de SNCF Réseau, le problème impliqué est résolu en moins d’un mois. En revanche, par suite de la manque du respect définitive et partagée de l’humanité envers “Planet Earth,” qui a mené dramatiquement vers un changement de climat catastrophique, nos chers trains ne sont plus capables de rouler presque par tous les temps comme auparavant!

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS