fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© NGE

Tournée post-chantier au niveau d’une paroi rocheuse de la ligne de la Côte bleue.

La rénovation de la ligne de la Côte bleue

28 juin 2020
- -
Par : M. Carémantrant

Centenaire, cette ligne à double voie non électrifiée relie Miramas à l’Estaque par Martigue et le célèbre viaduc de Caronte. Elle connaît un trafic TER Paca sur l’ensemble de la ligne et un trafic fret important dans sa partie nord. Mais son infrastructure est vétuste avec des baisses de vitesse de 115 km/h à 100, 80 voire 40 km/h avec un allongement du temps de parcours de 15 min. La fréquentation a chuté pour atteindre début 2020 les 1 500 voyageurs quotidiens.
Avec la région, SNCF Réseau lance la première partie de la rénovation de cette ligne sur 15 km entre l’Estaque et Carry-le-Rouet. L’investissement est de 19 millions d’euros. L’entreprise adjudicataire du marché, NGE, mandataire de TSO, a démarré les travaux le 27 avril en plein confinement avec application des mesures barrières. Le chantier doit durer 11 mois, jusqu’en mars 2021, avec arrêt total des circulations comprenant une pause en août 2020.
Il comporte trois parties : un RVB complet de 22 km avec emploi de la cribleuse DRLC compatible avec les gabarits restreints, la rénovation de 16 tunnels dont les 120 m de confortement du Rio-Tinto avec pose d’une coque en béton et drainage, et enfin un lot de confortement des parois rocheuses, l’une des caractéristiques de cette ligne très touristique. Il y aura ainsi la pose de 300 m d’écrans pare-blocs, 300 m² de filets, 2 500 m d’ancrages et 6 500 m² de grillage. Pour la suite, SNCF Réseau souhaite l’inscription d’une deuxième tranche au CPER 2021-2026 pour 50 millions d’euros avec des travaux entre 2024 et 2026.



Sur le même sujet

Une Commentaire

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS