fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © SNCF

    D’énormes sacs remplis de terre (« big bags ») ont été installés sur la plateforme ferroviaire pour contenir la progression du talus avec l’aide d’une grue ferroviaire de l’entreprise TSO (9 mars 2020).

  • © SNCF

    16 avril 2020 : les voies sont presque dégagées des terres et un mur de palplanches est érigé en partie basse.

  • © M. Carémantrant

    20 mai 2020 : la rame Z 8805/06 (03 B) de la ligne U vient de quitter la gare de Sèvres-Ville-d’Avray pour La Défense et passe au droit du chantier de consolidation du talus dont la partie basse est terminée avec la pose des écailles.

Un talus difficile à traiter à Sèvres

13 août 2020
- -
Par : Marc Carémantrant

Le 4 février, l’éboulement d’un talus à Sèvres sur la ligne U du Transilien a obligé un train au freinage d’urgence. L’importance des dégâts et l’instabilité persistance du talus, conjuguées à des conditions de travail adaptées à la situation sanitaire, ont compliqué le déroulement de ce chantier hors normes.

Mardi 4 février 2020, à 22 h 48, le train Transilien DEFI 165390 de la ligne U reliant La Verrière à La Défense quitte la gare de Sèvres-Ville-d’Avray. La rame Z 8803/04 heurte un amas de terre. Le conducteur déclenche le freinage d’urgence. La rame s’immobilise voie 2 sans dérailler avec deux voitures engagées sous le tunnel de Saint-Cloud. Des blocs de pierre sont bloqués sous la rame et empêchent tout mouvement. Aucun blessé n’est à déplorer parmi les 60 voyageurs. Le trafic est interrompu. La ligne L s’arrête à Saint-Cloud. Des navettes sont organisées sur la ligne U entre La Verrière et Versailles-Chantiers du lundi au vendredi en heures creuses seulement, faute au plan de voies de cette gare. La rame est retirée voiture par voiture le lendemain soir. L’éboulis concerne un talus de 1839, référencé comme instable. Des capteurs (inclinomètres) surveillent ses mouvements mais il n’y a eu aucun phénomène nota­ble en 2019. Cependant, des travaux de confortement étaient programmés en 2020.
À la lumière du jour, les dégâts sont importants. Environ 4 000 m3 ont glissé 30 m plus haut sur 40 m de large. Devant l’instabilité du talus, les premiers travaux de déblaiement s’arrêtent dès le jeudi, les maisons en surplomb sont évacuées et le gaz de ville du quartier coupé. Une reprise partielle du trafic est envisagée sur la voie 1 en heures de pointe pour le 2 mars. Et sur les deux voies en avril.
Les conditions de travail apparaissent immédiatement très difficiles. La ligne est en tranchée entre les talus, un aqueduc et le tunnel. À l’origine de la construction de la ligne, l’implantation de la plateforme ferroviaire nécessite de couper le talus en retirant un volume important de terre entre la tête ouest du tunnel et la gare de Sèvres-Ville-d’Avray. Nous sommes au Km 16,4 de la ligne 973 reliant Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite. La zone est très urbanisée et les rues étroites, à sens unique. Les 2 500 m3 à évacuer nécessiteraient 250 camions ! Pour l’entreprise NGE en charge du chantier, l’organisation prend l’allure d’un chantier de montagne avec pour seul accès la voie ferrée. Une forte logistique ferroviaire est indispensable. C’est ainsi que les engins de chantier et les divers approvisionnements nécessitent l’acheminement et l’emploi sur place d’une grue ferroviaire de type Kirow de l’entreprise TSO, utilisée habituellement sur les chantiers de renouvellement de voie.
Mais ce n’est pas la seule difficulté de ce chantier hors normes. Le 18 février, au moment d’entreprendre les travaux de confortement, un nouveau glissement de terre impacte désormais la voie 1 et annule la potentielle reprise du 2 mars, l’instabilité étant trop importante.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS