fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © A. Grouillet

    La rame Z 31501/502, en livrée Léman Express, arrive à Annemasse avec le train 823362 Évian 13 h 21 - Coppet 14 h 56 ; à cette époque (2020), tous les Régiolis SNCF et les Flirt CFF arborent la même livrée LEX (18 février 2020)

  • © A. Grouillet

    Le Régiolis Z 31548/547, en livrée TER/LEX, arrive en gare de La Roche-sur-Foron avec le train 884618 Annemasse 15 h 02 - Saint-Gervais-Le Fayet 16 h 16 ; noter la bande jaune localisant de loin la première classe (1er septembre 2021)

  • © A. Grouillet

    Le Régiolis Z 31543/544, en livrée Aura, va desservir Annemasse avec le train 884517 Bellegarde 12 h 15 - Évian 13 h 38, une relation purement française (1er septembre 2021).

Trois versions de Régiolis pour le Léman Express

23 novembre 2021
- -
Par : André Grouillet

Après de nombreuses années de travaux menées par Ceva-France et Ceva-Suisse, la SNCF assure l’exploitation des lignes avec des rames Régiolis tricourant Z 31501/502 à 31533/534 et les CFF avec des rames Flirt 2 (série 522) qui arborent une livrée commune (1) dite LEX, pour « Léman Express », le nom du réseau une fois en service. Les lignes LEX s’articulent autour d’un axe Coppet – Genève – Annemasse (dont la partie reconstruite à neuf Corna- vin – Eaux-Vives – Annemasse a donné son nom au projet : Ceva) et, à partir de ce tronc commun, certaines relations sont prolongées :

• côté Suisse, vers Lausanne, Vevey et Saint-Maurice et exploitées par des rames à deux niveaux de type Kiss (série 511.1) de Stadler en service « Regio Express »;

• côté France, les Régiolis prennent en charge les relations TER continuant vers Évian, Saint- Gervais-Le Fayet et Bellegarde (accessible également depuis Genève-Cornavin via La Plaine);

• vers Annecy, ce sont les Flirt LEX qui, en général, assurent la relation directe depuis Coppet, avec rebroussement à Annemasse, une relation cadencée à l’heure (au départ d’Annecy à h + 44, entre 5h44 et 20h44, sauf à 13h44 et à 14h44).

En cette année 2021, la région Aura a pris livraison de rames Régiolis complémentaires comme Rail Passion l’a rapidement mentionné dans ses numéros 282 et 284. Ces nouvelles rames arborent non pas une, mais deux livrées différentes. En plus de la livrée LEX déjà citée, la série Z 31500, maintenant forte de 27 rames (dont 17 LEX), arbore donc trois livrées différentes. Pourquoi ? Parce qu’il y a trois genres de relations sur le Léman Express, en ce qui concerne le côté France. En théorie, les Régiolis se répartissent de la manière suivante (du lundi au vendredi) :

• les Z 31501/502 à 533/534, toutes livrées en 2018-2019(2), ont la livrée LEX commune avec les Flirt car elles assurent principalement les nombreuses relations Coppet-Annemasse cadencées aux 15 min auxquelles s’ajoutent les RE (Regio Express) plus rapides qui, eux, sont cadencés aux 30 min;

• les Z 31535/536 à 545/546, livrées de mars à juillet 2021 en livrée Aura, assurent les trains Bellegarde – Annemasse – Saint- Gervais-Le Fayet, Bellegarde – Annemasse – Évian et Annecy – Saint-Gervais-Le Fayet;

• les Z 31547/548 à 553/554, livrées de mai à juillet 2021 en livrée TER/LEX, assurent des relations en provenance de Coppet et à destination de Saint-Gervais-Le Fayet (avec une relation limitée à Cluses) et d’Évian (avec une relation limitée à Thonon).

Mais ceci est, bien entendu, théorique car l’exploitation a besoin de rames disponibles, même si la couleur ne correspond pas nécessairement à la relation concernée ! On notera que toutes les rames mentionnées dans ce texte (Flirt, Kiss et Régiolis) ont une composition de quatre caisses.

On notera aussi que la relation Genève – Bellegarde est, dans le cadre du Léman Express, assurée via La Plaine (par les TER Genève – Lyon et Genève – Grenoble – Valence) et non via Annemasse (même si cette relation est possible).

On terminera par une critique : en Suisse, le bouton commandant l’ouverture des portes enregistre la demande et ouvre la porte dès que la sécurité le permet. En France, il faut attendre que le conducteur « relâche » l’ouverture des portes pour que les boutons deviennent actifs. Encore une perte de temps qui se reproduit à chaque arrêt… surtout lorsque le conducteur oublie de faire le geste !

(1) On notera, sur cette livrée, la présence du marquage extérieur de la 1re classe par le bandeau jaune traditionnel, disparu dans de nombreux pays mais auquel les Suisses tiennent beaucoup; c’est vrai que c’est un gain de temps pour monter dans le train !

(2) Plus exactement, toutes « mises en service » en 2019 mais les deux premières (31501/502 et 31503/504) roulent depuis 2018.


Caractéristiques principales des Régiolis tricourant

Z 31501/502 à 553/554, rame articulée à quatre caisses 1 500 V +25kV50Hz+15kV16,7HzAC,Bo’2’2’2’Bo’,1728kW, 160 km/h, 129 t, 71,82 m HT, 2018-2021, Alstom (Reichshoffen).

 

Cet article est tiré du n°289 de RAIL PASSION dont voici la couverture :



Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 24 novembre 2021 1 h 20 min

    Un trait d’union ferroviaire franco-suisse de 230 km, 45 gares en France et en Suisse, 6 lignes depuis Coppet, Bellegarde, Evian-les-Bains, Annecy, St-Gervais-les-Bains-Le Fayet, 40 trains identifiables (Alstom Régiolis de la SNCF et Stadler FLIRT des CFF) à l’emblème du Léman Express.
    Plus? En combinaison avec le RegioExpress des CFF (les rames Stadler KISS), jusqu’à 6 trains par heure et par sens entre Genève et Annemasse: de 5h à 00h30 en semaine, 24h/24h le week-end.
    Encore plus? Toutes les rames avec première classe, climatisation, prises électriques individuelles, accès facilité pour les personnes en situation de handicap.
    Ainsi, le Léman Express (LEX) qui est un système ferroviaire de transport en commun exemplaire desservant Genève et son agglomération transfrontalière ne devrait jamais tomber dans un statut de perdant.

  2. Güntürk Üstün 24 novembre 2021 2 h 26 min

    Pendant que les rames Régiolis d’Alstom et les rames FLIRT de Stadler règnent fraternellement sur cette sorte de “réseau express régional” qui est le Léman Express, le réseau concerné est opéré par Lémanis.
    Basée à Genève, la société Lémanis SA a pour objectif de coordonner le travail des CFF et de la SNCF sur la mise en place, la promotion et l’exploitation du Léman Express. Elle est détenue à 60% par les CFF et à 40% par la SNCF mais n’est pas une entreprise ferroviaire selon ses statuts soit une situation similaire à celle de Lyria, une autre filiale commune entre les CFF et la SNCF.
    À noter que le matériel roulant engagé par les CFF est entretenu au centre d’entretien de Genève situé à Sécheron, près de la gare de Genève-Cornavin. Pour le matériel roulant engagé par la SNCF, un technicentre a été construit à côté de la gare d’Annemasse.
    Un dernier mot! En ce moment, aucune plage de travaux n’est annoncée sur le réseau Léman Express et tous les trains CFF et SNCF circulent normalement. Donc, bon voyage à toutes et à tous!

  3. Güntürk Üstün 28 novembre 2021 4 h 28 min

    La flotte active du Léman Express [abrégé en LEX] en 2019 était composée de 23 rames FLIRT (les RABe 522 à 4 caisses) du constructeur suisse Stadler et de 17 rames Régiolis (les Z 31500 à 4 voitures) du constructeur français Alstom.
    Côté suisse, les CFF avaient financé les 23 rames FLIRT en livrée LEX à hauteur de 236 millions de francs suisses (Ce sont les seules rames FLIRT habilitées à rouler en France).
    Côté français, c’est la Région Auvergne-Rhône-Alpes [l’ancienne région Rhône-Alpes] qui avait financé les 17 rames Régiolis (en livrée LEX commune avec les FLIRT des CFF) pour la SNCF à hauteur de 210 millions d’euros.
    Puis, avant fin 2019 la Région Auvergne-Rhône-Alpes a decidé de commander 10 rames Régiolis supplémentaires à hauteur de 204 millions d’euros afin de créer une flotte homogène en Haute-Savoie et remplacer les dernières rames anciennes Z2 du département.
    Depuis juillet 2021, ces 10 rames Z 31500 sont toutes en service sans problème. Elles sont habillées soit en livrée “AuRA” (6 exemplaires), soit dans une livrée “TER/LEX” (4 exemplaires).

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS