fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© L. Levert

Faute de matériel disponible, Abellio a dû sous-traiter un certain nombre de trains, ici à l’opérateur Wedler Franz Logistik, qui assure le train RE 19225 Heilbronn Hbf - Stuttgart Hbf - Tübingen Hbf, qui traverse la gare de Stuttgart-Bad Cannstatt (26 août 2020).

Allemagne : des opérateurs voyageurs privés dans la tourmente

18 décembre 2020
- -
Par : L. Levert

Suite à la chute drastique, due à la crise sanitaire, du nombre de passagers transportés, plusieurs opérateurs voyageurs privés sont en grande difficulté financière. En Allemagne les opérateurs sont payés en fonction des km-trains réellement effectués, qui ont fortement chuté entre début mars et juillet 2020. L’opérateur Abellio, filiale à 100 % des chemins de fer néerlandais les NS, devrait être mis en faillite, devant même probablement cesser ses activités en Allemagne, en décem­bre 2020, si les NS ne comblent pas les déficits. Abellio, déjà en déficit de 33 millions d’euros en 2019, a subi des retards de livraison pour ses automotrices électriques Talent commandées au constructeur Bombardier Transportation, destinées à l’exploitation de relations régionales autour de Stuttgart, l’obligeant à sous-traiter certains trains. Dans la Ruhr, Abellio a été confronté au manque de conducteurs. Un renchérissement des coûts d’exploitation et une diminution des recettes ont conduit à cette situation. Abellio exploite 50 relations dans les États du Bade-Wurtemberg, Rhénanie-du-Nord-Westphalie et en Saxe-Anhalt. Certains Länder (États) compensent une partie des pertes d’exploitation liées au Covid-19, comme l’État de Bavière à hauteur de 90 % ou l’État de Saxe à 70 %, mais pour certains opérateurs cela ne suffira pas pour éviter la faillite. D’autres comme GoAhead ne vont plus répondre pendant un certain temps aux appels d’offres. La crise du Covid-19 a révélé la fragilité du modèle allemand d’ouverture à la concurrence, où les Länder attribuent souvent des contrats aux opérateurs les moins chers.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS