fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

S. Meillasson

TGV pour Saint-Gervais sur la section Reignier - La Roche-sur-Foron, désormais désertée par les trains de nuit (novembre 2013).

Auvergne-Rhône-Alpes et SNCF : le ton monte…

10 décembre 2016
- -

La région Aura tente de sauver la relation IC de nuit Paris – Savoie, dont les trains ont cessé de circuler le 30 septembre dernier. Dans une réaction commune, trois de ses vice-présidents (MM. Fournier, Mignola et Saddier) dénoncent « l’absence de volonté manifeste de trouver une issue acceptable sur le sujet ». Ils soulignent aussi que la liaison Paris – Savoie (100 000 voyageurs annuels, malgré « un contexte marketing dégradé ») a un avenir. Ils rappellent à cet effet que plusieurs pistes impliquant les offices du tourisme et les autorités locales ont été, à ce jour mais en vain, proposées. Surtout, les trois viceprésidents annoncent que l’élaboration d’une solution : « acceptable par tous » devient le préalable à la négociation de la convention TER entre la région et la SNCF applicable dès 2017.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Gunturk Ustun 27 mars 2017 21 h 31 min

    En France et presque partout en Europe, on a d’abord vu la disparition permanente des voitures-lits élégantes (mais aussi des voitures-restaurants conventionnelles) de la CIWL puis celles du groupement TEN sur les grandes lignes. Et maintenant c’est le tour du reste des trains de nuit avec leurs voitures-couchettes et leurs voitures à sièges inclinable. Soyons francs et honnêtes chers cheminots et ferroviphiles; la SNCF n’est pas la seule compagnie ferroviaire qui supprime petit à petit tous ses trains noctambules. À part l’Autriche (le visionnaire ÖBB), c’est devenu une mauvaise habitude contagieuse dans notre Vieux Continent. En éliminant une partie de leurs voies, dépôts, ateliers, gares et stations peu rentables, les sociétés ferroviaires pourraient investir avec appétit dans la construction des immeubles somptueux. Mais soyons vigilants! En supprimant les trains de nuit, on ne peut bâtir que le chômage et le désespoir sombre.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS