fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
© L. Levert

La rame AVE S 100 12 (100.119-7, 100.219-5) de Renfe Operadora stationne entre deux missions en gare de Madrid Atocha (24 octobre 2016).

Quatre candidats pour les LGV espagnoles

22 janvier 2020
- -
Par : L. Levert

Dans le cadre du quatrième paquet ferroviaire, le gestionnaire de l’infrastructure espagnol, Adif, avait lancé en juin 2019 le processus d’ouverture à la concurrence des lignes à grande vitesse, avec une exploitation possible à partir du 14 décembre 2020. Quatre opérateurs ont sollicité l’Adif, à savoir l’opérateur historique espagnol Renfe Operadora, qui souhaite obtenir 20 % de sillons de plus qu’actuellement, Rielsfera la filiale espagnole de la SNCF, le consortium Motion Rail et Intermodalidad de Levante (Ilsa). Motion Rail regroupe le constructeur Talgo, la société d’investissement Trilantic Europe, qui possède 35,5 % du capital du groupe Talgo et le groupe Globalia qui possède la compagnie aérien­ne Air Europa. Ilsa, filiale de la compagnie aérienne Air Nostrum, qui a déjà demandé des sillons en France entre Montpellier et la frontière espagnole, s’est allié avec l’opérateur historique italien Trenitalia, le groupe de BTP Acciona s’étant retiré. Les demandes de sillons vont être examinées par Adif AV, qui propose au total deux fois 165 sillons par jour sur trois LGV espagnoles, puis par la commission de la concurrence et des marchés pour une signature des contrats pour 10 ans le 15 mars 2020.



Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 22 janvier 2020 22 h 54 min

    Ce contrat spectaculaire de LGV en Espagne pour 10 ans proposé par Adif est absolument appétissant et seuls les « chefs ferroviaires » les plus doués et mieux équipés pourront en bénéficier en priorité.

  2. Güntürk Üstün 22 janvier 2020 23 h 39 min

    Sur le grand terrain espagnol des LGV, l’arbitre est toujours Adif (Administrador de Infraestructuras Ferroviaria) bien sûr. Et à l’heure actuelle, il y a quatre candidats joueurs forts dans le jeu TGV contentieux là-bas en Espagne, mais les avantages indéniables de Renfe Operadora sont élevés.

Laisser un commentaire

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS